[Histoire] eFRANCE, 150 ans d'histoire

Comment faire ceci ou cela ? c'est parce ici qu'on en parle.

Modérateurs : Undo14, Ecole

Avatar du membre
Orango
Messages : 2060
Enregistré le : 01 déc. 2009, 15:09
Profil IG : 1745345
Localisation : Belgique
Contact :

[Histoire] eFRANCE, 150 ans d'histoire

Messagepar Orango » 03 août 2011, 08:48

Image

Ceci est un topic regroupant les différents épisodes de la série "eFRANCE", que je publie dans mon journal régulièrement. Cette série retrace l'histoire de l'eFrance sous une version "roman". Elle a pour but de renseigner les nouveaux joueurs de façon agréable sur notre histoire et de garder des traces de celle-ci. J'avais commencé avec le topic "Histoire d'eFrance" mais sa lecture s'avère ennuyeuse et le topic n'est absolument pas à jour.

Sommaire des épisodes:
Image Image

À savoir avant de commencer la lecture !
Les dates dans ces articles ont étés mises à échelle réelle pour renforcer le côté Role Play de l'ensemble. 1 mois (la durée d'un mandat présidentiel) sur eRepublik a été considéré comme 4 ans dans l'histoire.

2007 -------------------------
Décembre 07 – An 1 – 4

2008 ------------------------------
Jan 08: An 5 - 8
Fev 08: An 9 – 12
Mars 08: An 13 – 16
Avril 08: 17-20
Mai 08: 21-24
Juin 08: 25-28
Juillet 08: 29-32
Aout 08: 33-36
Sept 08: 37-40
Oct 08: 41-44
Nov 08: 45/48
Dec 08: 49/52

2009 --------------------
Jan 09: 53/56
Fev 09: 57/60
Mars 09: 61/64
Avril 09: 65/68
Mai 09: 69/72
Juin 09: 73/76
Juillet 09: 77/80
Aout 09: 81/84
Sept 09: 85/88
Oct 09: 89/92
Nov 09: 93/96
Dec 09: 97/100

2010 ---------------------------
Jan 10: 101/104
Fev 10: 105/108
Mars 10: 109/112
Avril 10: 113/116
Mai 10: 117/120
Juin 10: 121/124
Juillet 10: 125/128
Aout 10: 129/132
Sept 10: 133/136
Oct 10: 137/140
Nov 10: 141/144
Dec 10: 145/148

2011 --------------------------
Jan 11: 149/152
Fev 11: 150/153
Mars 11: 154/157
Avril 11: 158/161
Mai 11: 162/165
Juin 11: 166/169
Juillet 11: 170/173
Aout 11: 174/177
Sept 11: 178/181
Oct 11: 182/185
Nov 11: 186/189
Dec 11: 190/193
Modifié en dernier par Orango le 03 août 2011, 08:58, modifié 3 fois.
Loup du day 627 -Chillaxien - Rédacteur TWF ||| ex-Congressiste (Mars '10) - ex-MinDem (Mai '10/Aout '11), ex-Modo forum - ex-Amba en eBelgique - ex-Ambar eUK- ex-SM14 - ex-Dragon (P1)

Avatar du membre
Orango
Messages : 2060
Enregistré le : 01 déc. 2009, 15:09
Profil IG : 1745345
Localisation : Belgique
Contact :

Re: [Histoire] eFRANCE, 150 ans d'histoire

Messagepar Orango » 03 août 2011, 08:49

Image
Image

Chers enfants de l'eFrance,

Le Nouveau Monde tourne vite, et les choses changent beaucoup en très peu de temps. Aujourd'hui, plus personne ne connait l'histoire de notre monde ou même de notre pays, ceux qui avaient des réponses à ces questions sont morts depuis longtemps. Les plus jeunes de la nation n'ont plus aucun respect pour la patrie et les anciens, et ils reproduisent les erreurs du passé.

C'est la raison pour laquelle j'avais décidé de parcourir l'eFrance à la recherche d'informations sur l'origine du pays et de l'eMonde. Mais partout ou j'allais, les pistes s'arrêtaient brusquement ou les sources se contredisaient. Je ne sais plus à combien de vieillards à la mémoire défaillante j'ai parlé sans apprendre quoi que ce soit d'intéressant. Combien de temps n'ai-je pas passé dans les archives à chercher vainement.

Obsédé par cette quête que j'avais décidé d'entreprendre, j'usa jusqu'à mon dernier sous pour voyager, pour creuser notre histoire.

Depuis un mois j'errais dans des étendues désertiques, désespérant de parvenir un jour à percer le mystère de notre monde. J'étais à deux doigts de laisser tomber lorsque soudain le sol sableux s'écroula sous mes pieds et je me retrouvai dans une caverne sombre et ancienne. Étrangement je vis au loin une lumière chancelante danser sur les parois. Une femme se réchauffait autour d'un feu. La scène paraissait complètement irréelle car hormis l'ouverture que j'avais formé au-dessus de moi, il semblait n'y avoir aucune issue, ni même d'endroit ou chercher du bois de chauffage.

La femme était belle et fière, elle dégageait un aura et un charisme incomparable. À mes yeux, elle évoquait la force et la sagesse. Cependant elle était vieille, le temps avait laissé ses marques dans son visage mais ces marques semblaient lui rendre hommage, la rendre plus impressionnante encore. Elle me dévisagea longuement et de ce regard perçant elle semblait lire en moi. Puis elle me demanda ce que je faisait dans la vie, je lui expliquai brièvement ma vie que je croyais déjà bien longue. Je lui expliquai aussi que j'étais journaliste à mes heures perdues.

Quand j’eus dit que j'avais servi dans l'armée elle sourit et m'expliqua qu'il fut un temps ou elle aussi avait parcouru des champs de bataille. Mais avec une voix qui trahissait une tristesse profonde elle ajouta que ces combats sans fin l'avaient épuisé et qu'aujourd'hui elle se demandait combien de temps lui restait encore à vivre. Elle dit qu'elle avait besoin de se parler et qu'elle était heureuse d'être tombé sur moi. Elle entreprit alors de me léguer ses souvenirs, que je pourrais dévoiler au monde par le biais de mon modeste journal. Elle parla longuement, d'une voix claire et puissante pendant que je prenait des notes avec mon calepin que j'avais toujours sur moi. Elle me donna les réponses que j'attendais et ne s'arrêta que brièvement pour reprendre son souffle. Personnellement, je ne dit pas un mot, mon cœur battait la chamade pendant que je la suivais par son récit dans les endroits les plus improbables.

Osant à peine l'interrompre, je demandai tout de même rapidement son nom. Sur ses lèvres pulpeuses je cru déceler le nom:
Marianne.

Ici est son récit, je vous le transmet le plus fidèlement possible, espérant que cela serve de guide pour tous les efrançais d'aujourd'hui et de demain.



ImageImage

PRELUDE 1: NAISSANCE DU NOUVEAU MONDE

C'était une journée chaude mais une brume mystérieuse planait au-dessus des plaines. Lorsque Marianne ouvrit les yeux pour la première fois elle ne vit rien autour d'elle, puis ses yeux s'habituèrent à la lumière. Sur son avant-bras elle put lire « Marianne », sans savoir ou elle avait appris à lire. C'est en ce jour étrange que Marianne est née, le 1er janvier de l'an 1 du Nouveau Monde.

Elle était bien sûr inconsciente qu'elle était la première habitante des territoires qui sont actuellement appelés eFrance. Elle était alors encore une enfant et ce Nouveau Monde totalement désertique lui semblait effrayant. Il était également impossible de parler d'une quelconque civilisation. Alors, n'ayant pas le choix, elle marcha, sillonnant collines et rivières, jusqu'à ce qu'elle croisa un bâtiment antique qui semblait ne pas appartenir à ce monde. Entrant par la gigantesque ouverture elle se rendit compte qu'elle venait de pénétrer dans une sorte de Temple.

Elle scruta les murs avec plus d'attention: des inscriptions y étaient gravées à même la pierre. Étrangement, elle parvint à les déchiffrer sans aucune difficulté.
Le texte contait l'histoire de la création de la planète.
- Selon ce texte, au départ, il y avait plusieurs Dieux, tous de valeur égale. Ensuite, un groupe de Dieux décida de créer un système solaire et d'y installer la vie, c'est ainsi qu'une planète nommée Terre serait apparue. D'autres Dieux jalousèrent leur création et s'exilèrent dans un autre coin de l'Univers pour y fonder leur propre Monde. Ils fixèrent 10 lois, et installèrent des lois naturelles similaires à la Terre.
- Deux de ces lois naturelle étaient en revanche totalement différentes: La première, ce Nouveau Monde tournait pas moins de 48 fois plus rapidement que sur la Terre. Un mois sur Terre équivalait donc à 4 ans sur cet "eMonde". La deuxième concernait les naissances sur le Nouveau Monde, les enfants naissent avec une apparence d'un enfant de 10 ans et peuvent naitre sans parents, comme apparus du néant. De plus, aucune loi naturelle ne fixait une éventuelle espérance de vie.

Marianne était bouleversée par cet étrange texte mais remarqua sur le mur opposé deux listes. La première avec les 10 lois fixées par les Dieux. La deuxième devait être le nom de tous les Dieux ayant créé le Nouveau Monde, comme une sorte de signature. Elle se remit alors en marche, en quête d'un autre être avec qui parler mais rien n'y fait, elle se heurtait continuellement à des étendues désertiques.

PRELUDE 2: LA NAISSANCE DE L'EFRANCE:
Plusieurs jours plus tard, Marianne avait finalement rencontré des compagnons de voyage. C'était un réel soulagement d'apprendre qu'elle n'était pas seule sur cet eMonde. Elle fit la connaissance de ceux connus aujourd'hui comme les « Pionniers d'eFrance », les premiers efrançais. Parmi eux il y avait un certain Cicero, Papa Frantz, Num, Dan Zisso, Ahkiyyini, Kirill Nowakovski et Alexis Bonte. Tous avaient l'air légèrement plus jeune qu'elle, sauf Alexis Bonte. D'ailleurs son nom évoquait quelque chose à Marianne: elle était persuadée de l'avoir déjà entendu quelque part (ce qui était absurde étant donné qu'elle n'avait jamais rencontré d'autres personnes).

Ces enfants enthousiastes discutèrent et de leur naïveté infantile jaït l'idée de fonder une nouvelle civilisation. Marianne décida de l'endroit où ils s'installeraient: elle choisi la rive d'une rivière et ils y construisirent leurs habitations, rustiques mais efficaces. Ils furent rejoints par de nouveaux arrivants chaque mois, et chacun fut accueilli à bras ouverts. Alors que les premiers désaccords apparurent, Marianne suggéra de fonder un système politique. Et aussitôt, les premiers partis étaient nés. Alexis Bonte créa le LEDD (Parti Libéral Européen du Développement Durable) et Dan Zisso fonda le PSD (Parti Social-Démocrate).

ImageImage

1) « Les Origines » - ALEXIS BONTE (1-4)
En Avril de l'An 1 (* pour les dates, voir tout en bas de l'article !), ils décidèrent d'élire un président et des membres du congrès pour leur communauté dépassant désormais la centaine de membres. C'est un fait unique dans l'histoire que ces élections eurent lieu le même jour. Comme président, les Pionniers élirent Alexis Bonte. Marianne se remémora d'où elle connaissait son nom: c'était l'un des noms inscris sur le mur du temple. Leur communauté serait gérée par un Dieu en personne. Elle esquissa alors un léger sourire.

Bientôt leur micro-civilisation pris de l'ampleur. Alors que leur territoire s'agrandissait, ils instaurèrent des Maires qui pouvaient gérer les taxes d'habitation (mensuelle, pour chaque maison dans la région) et les taxes de sociétés (mensuelle également, pour chaque société dans la région). Tant bien que mal, Marianne vit la communauté s'élargir jusqu'à atteindre la taille et la forme hexagonale que nous lui connaissons. Les eFrançais apprirent que partout de part le monde, des civilisations naissaient de façon similaire.

2) « Premiers contacts » - DAN ZISSO (5-12)
Lorsque Alexis Bonte raccrocha, ce fut le début d'une nouvelle ère en eFrance, celle du double mandat de Dan Zisso. Marianne quant à elle ne tenait pas à devenir présidente mais exercait toujours un poste important au sein des têtes pensantes du pays (il n'y avait pas encore de gouvernement à l'époque).

Beaucoup plus loin au Nord, une menace se dessinait, la Suède se développait et nombre de ses citoyens ne rêvaient que d'une chose: se mesurer à la Superpuissance pakistanaise. D'autres pays comme la Norvège ou la Roumanie grandissaient exponentiellement.
En l'An 7, une nouvelle page de l'histoire du Nouveau Monde commença lorsque ces trois superpuissances s'allièrent pour former la première alliance au monde: la Northern Alliance. Ils furent suivis peu après de pays comme les USA, la Russie, l'UK, l'Irlande et la Finlande.

Loin derrière, l'eFrance, pays sous-développé jonché de champs et de verdure. Mais même dans le trou qu'était l'eFrance, les gens craignaient la naissance de cette menace nordique. Marianne apprit bientôt la création dans les lointaines contrées du Pakistan d'un bataillon d'élite plus puissant et nombreux que l'eFrance au grand complet. Il était appelé « 300 » et avait le célèbre cri « Pride Power Pakistan ». Le Pakistan, principale cible de la Suède, s'était empressée de former une seconde alliance, FIST (Formidable International Security Treaty), l'ancêtre de PEACEgc et par conséquent de notre chère PHOENIX. Dans FIST on retrouvait les principales nations d'Asie, à l'exception de la Chine.

Le Monde se divisait en 2 blocs puissant et l'eFrance, comme la plupart des pays d'Europe centrale était laissée derrière. Comme événements notables pendant les années Dan Zisso en eFrance on a la prolifération des partis. Le MDR (Mouvement Des Révolutionnaires) et l’IDE (Indépendants D’Erepublik). Dans l’opposition, un jeune homme prend la suite du Dieu Alexis Bonte à la tête du LEDD et en fait le premier parti d'eFrance avec 80 adhérents. Cet homme est un certain Cicero.

« Le premier gouvernement » - CICERO (13-15) / EVOHE (16)
Dan Zisso quitte la présidence et cède sa place à la jeune révélation du LEDD, Cicero. Celui-ci, Pionnier comme son prédécesseur, entame son premier mandat et fait construire à Paris une place qu'il appellera Forum, ce forum n'est pas celui que nous utilisons aujourd'hui mais celui-ci aura permis des échanges plus faciles entre politiques pendant les premières années du pays. Il crée un système révolutionnaire en eFrance: un gouvernement. C'est ainsi que le premier gouvernement vit le jour, encore très rudimentaire mais c'était déjà un grand pas en avant.

Malheureusement au cours des années Ciceriennes, son gouvernement s'effrite de plus en plus. Cela n'a certainement pas dû aider lorsque Cicero démissionna et céda la place à Evohe, son premier ministre. Finalement, avec une affaire de tricherie concernant son MinDef et la disparition de son Ministre de la Santé, le premier gouvernement de l'histoire terminera son mandat à genoux.

Sur le plan diplomatique environ à la même époque, l'eFrance se tourna vers ses proches voisins géographiques et entame des négociations pour une éventuelle alliance.

Image
Des experts affirment que ceci est une reproduction fidèle de l'époque.

« Premiers Morts » - MEZA 1 (17-20)
Lorsque Meza prend le pouvoir en 17, il suit son prédécesseur et forme également un gouvernement. De l'autre côté de la terre nait une troisième alliance, d'importance bien moindre nommée PANAM, ancètre de la désormais disparue ALA et avec comme membres originels entre autres les Brésil et les USA.

Le matin d'une belle journée en 18 sonnera le début d'une nouvelle ère. Ce jour là, nos voisins belges sont réveillés à l'aube par des tirs de mortiers et des largages de bombes. Les troupes anglaises fondent sur le petit pays comme des prédateurs, ne laissant aucune chance à ce dernier. C'est le début du premier conflit armé du monde et également le début d'une longue série et d'une enchainement d'événements incontrôlables. En quelques mois, les britanniques prirent possession de la totalité du pays.

Dans le genre autrement plus sanglant, les américains imitent leur ancienne mère patrie et lancent l'opération Freedom Hawk contre le Canada, une plaie encore béante dans les cœurs de ces deux nations. Un véritable massacre prend place sur toute la longueur de leurs frontières communes. Le monde entier vient en aide au Canada mais au début du conflit l'Amérique parvient à briser les défenses canadiennes, notamment grâce à l'aide de la Superpuissance du Pakistan.

Le président pakistanais lance une attaque sur l'Inde et parvient à l'envahit entièrement pendant qu'au Nord de l'Europe plusieurs assauts simultanés ont lieu: La Norvège envahit la Finlande et la Suède envahit le Danemark malgré une résistance du petit peuple.

L'eFrance, mal organisée et surtout sans armée nationale ne se mêla officiellement à aucun de ces conflits mais quelques nouveaux citoyens, Inzemix et Enze, fondèrent la fameuse Légion Étrangère, premier bataillon armé en eFrance. La LE, ne comptant que quelques membres, pris le large pour aller rejoindre les rangs canadiens. Marianne se rendit aussi au Canada. Mais ce qu'elle vu la-bas la laissa sans voix. Des nuées de cadavres abreuvaient l'herbe sur une énorme superficie. Les soldats se retrouvaient chaque jour sur le même champ de bataille, piétinant les corps tombés lors des journées précédentes, dans la même puanteur et le même désespoir pour terminer en véritable carnage. Elle vit passer de nombreux « Tanks », des mercenaires payés par le gouvernement pour tenter de renverser la situation mais aucun n'y parvint: le Canada devait reculer contre son ennemi et bientôt la quasi-totalité de ses terres était envahie.

Ce combat durait maintenant depuis des mois et Marianne avait tué un nombre incalculable d'hommes, mais en avait vu mourir encore plus dans son camp. Alors que le désespoir gagnait les combattants à la feuille d'érable, une faveur « divine » renversa la vapeur: une mauvaise coordination des troupes américaines fit en sorte qu'un grand nombre d'entre elles s'entretuèrent. Le Canada fut rejoint au même moment par la Northern Alliance ce qui donna un nouveau souffle à sa contre-attaque. Région par région ils parvinrent à remonter la pente.

Après 2 ans, cette guerre monstrueuse, ayant fait des nombreuses victimes fut achevée sur une sorte de « match nul » et un accord de paix entre les deux pays fut signé. Marianne rentra au pays et sut qu'il était temps que l'eFrance se développe car ce qu'elle avait vu là-bas n'avait plus rien de naïf et de sage que l'eFrance avait encore à l'époque et celle-ci serait une proie facile.

MEZA 2 (21-24):
Meza ne voulu pas lacher le pouvoir et fut élu une seconde fois, à l'instar de Dan Zisso.

Au Nord, on apprit bientôt que la Norvège avait trahit son alliée la Finlande et elle fit de même avec la Russie. La menace nordique continuait donc de se préciser. Ensuite, la Suède se mit en action et avant que quiconque ait pu réagir, les hordes scandinaves détruisaient déjà les villes d'Allemagne.

La jeune légion étrangère et plusieurs citoyens d'eFrance partirent défendre leur voisin. Mais après quelques mois de combats, les dirigeants allemands furent contraints de signer la paix avec la Suède et durent dès lors leur payer une somme mensuelle. L'Allemagne, qui n'avait plus que trois régions était asservie, affaiblie et humiliée.

En 24, une nouvelle alliance voit le jour: l'Alliance Méditerrannée, dont l'eFrance faisait partie. Le traité de création fut signé par l'eFrance, l'Italie, l'Espagne, le Portugal, la Hongrie et les Pays-Bas. Mais rapidement l'Espagne se révéla être un allié plutôt instable mais c'est le plus gros pays de l'alliance. Ce sentiment de sécurité qu'éprouvèrent les eFrançais à l'époque n'était-il que leurre? Qu'est-il advenu de nos amis et de leurs décendants?
Loup du day 627 -Chillaxien - Rédacteur TWF ||| ex-Congressiste (Mars '10) - ex-MinDem (Mai '10/Aout '11), ex-Modo forum - ex-Amba en eBelgique - ex-Ambar eUK- ex-SM14 - ex-Dragon (P1)

Avatar du membre
Orango
Messages : 2060
Enregistré le : 01 déc. 2009, 15:09
Profil IG : 1745345
Localisation : Belgique
Contact :

Re: [Histoire] eFRANCE, 150 ans d'histoire

Messagepar Orango » 03 août 2011, 08:52

Image
ImageImage

“Swiss Chocolate” - MEZA 2 (21-24):
Plusieurs mois s'étaient écoulés depuis le retour de Marianne sur sa terre natale, cependant les images qu'elle avait pu voir là-bas l'avaient fortement marqué. Mais plus encore que les atrocités dont elle avait été témoin, elle avait été fortement impressionnée par l'arrivée des soldats surentraînés pakistanais. Leur façon de se déplacer en petits bataillons et de percer à jour les failles de la défense canadienne, leur manière de se positionner de façon hautement stratégique en tirant avantage du terrain qui ne leur était pourtant pas du tout familier, leur aptitude à concentrer leur force de frappe au même instant précis en désorientant les hordes canadiennes et en les poussant le plus souvent à la retraite... Marianne avait passé plusieurs mois à passer en revue les tactiques pakistanaises et à envisager une éventuelle méthode de défense en cas d'attaque similaire. Le bilan était fort négatif: si un ennemi portait son regard belliqueux sur la France, personne ne lui viendrait en aide. Dans les hautes sphères de la communauté, la présidence eFrançaise portait à nouveau le nom de Meza qui à l'instar de Dan Zisso n'avait pas voulu lâcher les rênes du pays. Sous l'impulsion de Marianne le gouvernement Meza 2 intensifia les négociations avec ses voisins géographiques.

Un beau matin de janvier 21, on apprit avec inquiétude que la Norvège avait trahit deux de ses alliés: la Finlande et la Russie. Il était désormais impossible, même pour le peuple efrançais qui était dans l'isolement depuis des décennies, d'ignorer la menace nordique. Au début de l'an 22 la Norvège achève sa campagne militaire en Russie, devenant de ce fait la Nation la plus grande géographiquement.
La menace nordique continua de se préciser lorsque la Suède, également dans la Northern Alliance, se mit en action. Avant que quiconque ait pu réagir, les hordes scandinaves détruisaient déjà les villes d'Allemagne. La jeune légion étrangère française partit défendre notre voisin. Les combats étaient complétement déséquilibrés et après quelques mois d'affrontements, les dirigeants allemands furent contraints de signer un traité de paix forcé avec la Suède. Dans les termes du traité il y avait une une somme mensuelle que l'Allemagne devait payer en compensation. Cette dernière terminait l'année 22 avec trois régions, asservie, affaiblie et humiliée.

Environ à la même époque, une vague de soulagement conquis l'eFrance lorsqu'on annonça la création d'une nouvelle alliance: l'Alliance Méditerranéenne. Le traité de création fut signé par l'eFrance, l'Italie, l'Espagne, le Portugal, la Hongrie et les Pays-Bas.

Peu après, la Suisse, petit pays avec une population de 200 hommes environ, signa un Pacte de Protection Mutuelle avec la Norvège et déclina les propositions de la France et de l'Italie.
Le gouvernement d'eFrance sous Meza annonça alors conjointement avec le gouvernement d'Italie sous Rocco Marcelli que cet acte était perçu comme une menace et une atteinte à la souveraineté des régions de l'Alliance Méditerranéenne et que des représailles militaires seraient à prévoir. La crainte était que la Suisse devienne une nation contrôlée par la Northern Alliance, qui avait déjà prouvé maintes fois sa vision expansionniste. L'opinion publique mondiale s'indigna et beaucoup de voix s'élevèrent contre cette annonce. L'Espagne, pourtant alliée aux deux pays, s'opposa à cette décision. De son côté, la diplomatie suisse fit ce qu'elle put en assurant que ce pacte était strictement pour assurer leur protection mais les tensions entre la coalition franco-italienne et la Suisse avaient atteint un point de non-retour.

Image

La supériorité numérique de la coalition (environ 1400 hommes) et la préparation méticuleuse de l'opération par Marianne conferrait une certaine confiance en soi aux troupes franco-italiennes. En plein hiver 22, l'opération Swiss Chocolate fut lancée et la coalition envoya ses troupes traverser les Alpes. Ce fut la première bataille de l'histoire où deux nations attaquaient simultanément une autre nation. La Suisse en appela immédiatement à l'aide nordique et les renforts norvégiens ne se firent pas attendre. La coalition dû affronter une ligne de défense plus puissante que prévue lors du premier mois. Finalement, les deux fronts simultanés finirent par épuiser la défense suisse qui céda avec fracas, ouvrant le passage à la coalition qui se partagea les terres avec hâte au bout de seulement 3 mois de guerre, une véritable blitzkrieg.

Juste après la fin de l'opération Swiss Chocolate, la Roumanie (Northern Alliance) marche sur l'Ukraine et achève cette campagne en quelques mois à peine. Les années 23-24 se déroulèrent avec calme, l'eFrance qui jouissant des régions conquises.

Image
Ce qu'on trouvait partout en eFrance en 24

“L'Ère d'argent” - MEZA 3 (25-28):
En eFrance le calme relatif depuis l'An 23 perdure et se prolonge devenant par la même occasion la période appelée “Ère d'argent d'eFrance”. Nos relations avec des superpuissances comme l'Indonésie et le Pakistan nous rassurent considérablement et nous placent dans une situation confortable.

L'Allemagne (toujours tenue à un paiement mensuel à la Suède, déplace ses pions sur l'échiquier mondial en lançant un assaut sur la Pologne. Un mouvement assez mal perçu, rappelant des évènements n'appartenant ni à ce monde, ni à cette époque. Ce conflit marque le début d'une rivalité éternelle (ou presque) entre ces deux nations. Mal organisés, les bataillons germaniques sont mis à mal par la défense locale, maîtrisant parfaitement le terrain. Les tentatives allemandes de rentrer dans le territoire polonais échouent toutes de janvier 25 à juin 25. Finalement, les résistants cèdent sous la pression constante exercée par l'Allemagne et perd la guerre en octobre 25.

Dans les deux pays de la coalition franco-italienne, on annonce en grande pompe la signature d'accords commerciaux avec la superpuissance indonésienne, concrétisant des relations s'améliorant depuis plusieurs années.
En 26 on note deux conflits majeurs: d'une part la Hongrie qui continue son combat contre la République Tchèque depuis janvier 25, et d'autre part l'Indonésie qui affronte l'Afrique du Sud (alliée à des pays de la Northern Alliance comme les USA mais aussi à l'Argentina et au Venezuela). De nombreux soucis apparaissent néanmoins dans la coordinations des armées à cette époque, ça ne semblait donc pas être le bon moment pour mener une guerre car les mécanismes du monde semblaient déréglés – comprenne qui pourra. De ce fait les négociations s'effectuent à vitesse grand V pour éviter de nouvelles pertes inutiles et ces deux conflits aboutissent à un Cessez-le-feu. Indonésie-Afrique-du-Sud s'achève au début de l'année 27 et le conflit tchéco-hongrois en février 28, désormais la plus longue guerre jamais menée car elle aura duré plus de 3 ans.

À cette époque, le monde entier craignais une fureur qui portait le pseudonyme de Alucard Bloodlust. Le premier homme au monde à atteindre le grade de général et dont on disait qu'il portait une chaine de munition par-dessus l'épaule dont chaque balle avait été prise du chargeur de sa victime. Il se battait généralement pour les USA et rien que l'évocation de son nom faisait frissonner le camp adverse.

Image
Portrait fidèle du mercenaire Alucard Bloodlust (selon des témoignages de quelques rares survivants)

“La Première Guerre des Balkans” - PAPA FRANTZ (29-32):
4 ans après le début de l'Ère d'argent en eFrance, la planète entière ralentissait et trouvait un calme qu'elle recherchait depuis longtemps. À la présidence les électeurs choisirent Papa Frantz, Pionnier marié à une Pionnière (num). Quant à Marianne, elle est restée au congrès pendant toutes ces années, mais leurs tâches se limitaient généralement à planifier des accords commerciaux et à gérer l'inflation qui remuait régulièrement dans l'hexagone. Bien que plutôt jeune à nos yeux (29 ans), en tant que doyenne nationale elle imposait un certain respect auprès de ses concitoyens mais suscitait aussi de la jalousie vu les postes toujours important qu'elle a exercé au sein du gouvernement, jouant le plus souvent le rôle d'éminence grise.

Elle se rendit sur ordre du gouvernement au Canada, au Pakistan, en Italie et aux Pays-Bas pour y faire signer des accords commerciaux importants. Petit à petit, vu les missions diplomatiques qu'on lui confiait, Marianne devint en quelques sorte le visage de l'eFrance.

En 31, cette paix est troublée par trois guerres qui prévoyaient des lendemains extrêmement sombres.

La première guerre est une plaie encore béante en Europe qui s'ouvre à nouveau douloureusement. L'Allemagne, tenue à un payement mensuel à son envahisseur suédois depuis près de 9 ans, refuse du payer. La Suède se jette sur l'occasion pour relancer ses hommes à l'assaut des terres germaniques. L'Allemagne résiste férocement mais ils y perdent beaucoup d'hommes et beaucoup de moyens. Elle sera entièrement conquise par la Suède en 32 ce qui fait que la Northern Alliance se trouve désormais aux portes de la France.

La deuxième est la guerre Afrique-du-Sud contre Indonésie qui reprend après quelques années d'interruption. Cette guerre de relative courte durée s'achève avec la signature d'un traité de paix.

La troisième guerre est la Première Guerre des Balkans. Le président de la Turquie fait voter par son congrès une déclaration de guerre contre la Grèce (de ceci naitra une rivalité quasiment éternelle). La Bulgarie entre officiellement en guerre avec la Turquie car alliée à la Grèce mais elle ne préfère pas prendre position et signe un traité de paix quelques jours plus tard. Les troupes turcs prennent d'assaut les Aegean Islands, Western Thrace et la ville Alexandropolis tombe en pleine nuit. La Macédoine grecque et la Crète capitulent aussi après 2 mois de guerre. Il faut reconnaître que les succès turcs sont en partie dû au Mercenaires par le gouvernement turc.

Le président de la république hellenique, voyant la Grèce, au bord du gouffre, contacte d'urgence le président pakistanais. Il demande une adhésion d'urgence à l'alliance FIST et celle-ci accepta. La Turquie critiqua vivement la décision de FIST et tenta de les traduire en justice sans succès. Les renforts de l'alliance principalement asiatique arrivèrent en Grèce mais même toute cette coalition ne parvenait pas à repousser l'envahisseur déterminé. Ils défendirent la région de Grèce Centrale avec succès, arrêtant l'avancée des troupes turques. La situation resta ainsi figée jusqu'à la fin de l'année 32.

Image
Fresque retrouvée à Ankara, commémorant cette glorieuse époque de l'Empire de Turquie

“ATLANTIS et PEACE gc” - Début de mandat NUM (33-35):
Début de l'an 33, de nouveaux présidents sont élus en Grèce et en Turquie, ceux-ci entament des négociations et aboutissent au Traité d'Athène qui ne sera jamais dévoilé au public mais qui comprend la restitution des régions envahies à la Grèce. Le Tribunal Pénal International (aujourd'hui aboli, les rumeurs disent qu'il était géré par les Dieux en personne) refuse de signer le Traité qui est selon celui-ci “infaisable”. Les négociations.s'achèvent soudainement et les régions ne sont pas restituées. La Première Guerre des Balkans s'achève là, la guerre la plus sanglante jusqu'alors.

En 33, l'eMonde fête sa 33ème année, un chiffre particulièrement symbolique. Cette année là un énorme babyboom secoue les communautés de la planète et la population mondiale grandit exponentiellement. En eFrance, l'épouse suit le mari. Num, Pionnière d'eFrance (à cette époque, tous les présidents étaient des pionniers) accède à la présidence.

Image
Num, présidente de l'eFrance de 33 à 36

En Amérique-du-Sud, le Président du Mexique tente de faire valider par son congrès une délcaration de guerre contre l'Espagne. L'Espagne avait effectivement mandaté des espions pour tenter de prendre le pouvoir sur place. Le congrès refuse la 1ère proposition en janvier 33, la deuxième en mars 33 et la troisième en décembre 33.

En 34, dans l'Alliance Méditerrannéenne d'énormes tensions apparaissent. L'Espagne se révêle aux yeux de l'eFrance un allié plutôt instable, critiquant l'opération Swiss Chocolate de quelques années auparavant. Mais plus encore, une partie des membres semble se rapprocher de FIST et le reste de la Northern Alliance. En janvier 34, l'Alliance Méditerranéenne est théoriquement mis en arrêt temporaire, en pratique celle-ci est abolie. Le sentiment de sécurité que l'eFrance avait depuis des années fond comme neige au soleil.

En juin 35, des nouvelles parviennent d'Oslo. La Northern Alliance a décidé de profiter de l'éclatement de l'Alliance Méditerrannéenne pour se développer. Sur place, 9 nations signent un traité qui fonde la célèbre alliance ATLANTIS (Atlantic Treaty of Latin, American, and Nordic Territories for International Security). Les nations membre sont de la NA (Norvège, Roumanie, Suède, Royaume-Uni, USA), de la PANAM (Argentine, USA) et de l'Alliance Méditerranéenne (Espagne, Canada). Le Brésil (PANAM) refuse de signer le traité car il allait à l'encontre de ses idéaux pacifiques.

Image
Logo de l'Atlantic Treaty of Latin, American, and Nordic Territories for International Security

En novembre 35, FIST qui se remet en question car ATLANTIS parait plus menaçante que jamais, de plus celle-ci est contactée par le Brésil. Une grande convention est alors organisée où sont invitées les nations de FIST et de nombreuses autres dont les nations pro-FIST de l'ex-Alliance Méditerannéenne. Marianne, avec un groupe de diplomates, se déplace à Islamabad sous un soleil brûlant. La convention se déroule à huis clos et il est finalement décidé de fonder une nouvelle alliance avec toutes les nations présentes: PEACE gc (People of Earth Associated under Common Excellence: Global Community).
La déclaration officielle de PEACE est relayée par tous les médias du monde, les nations fondatrices sont de FIST (Pakistan, Grèce, Indonésie, Turquie, Iran, Japon), de PANAM (Vénézuela, Brésil), de l'Alliance Méditerranéenne (France, Italie, Portugal, Autriche, Pays-Bas, Hongrie) et d'un pays neutre (Bulgarie). PEACE gc est alors statistiquement l'alliance la plus puissante au monde.

Image
Logo de People of Earth Associated under Common Excellence: Global Community

“La première guerre mondiale” - Fin de mandat NUM (36):
L'année 36 apporte son lot de soucis et met un terme à l'ère d'argent de l'eFrance.

Au Mexique, les espions espagnols continuent leurs tentatives de putsch mais cette fois ci la proposition de guerre contre l'Espagne du président est validée par le congrès. Les navires de guerre mexicains prennent le large et traversent l'Atlantique. Le jeu des alliance augmente l'enjeu car le Vénézuela et le Portugal déclarent la guerre au Mexique comme le veulent leur MPP avec l'Espagne. La guerre Venezuela-Mexique durera exactement 3 jours (au bout d'une bataille), il s'agit de la guerre la plus courte de l'histoire. Les tacticiens de PEACE décident de mettre un terme au conflit en utilisant le Portugal comme barrière protectrice.

Image
Mais l'événement majeur de cette fin de mandat est sans aucun doute lorsque la Roumanie décida d'attaquer la Hongrie (de PEACEgc, dont les MPPs n'avaient pas pu être finalisés à temps). Cette guerre marque le début de la Première Guerre Mondiale, le conflit le plus sanglant jusqu'alors (succédant à la 1ère guerre des balkans). En mars 36, le premier mois d'affrontements voit l'arrivée massive de troupes roumaines en Eastern Slovakia, région hongroise. La victoire de la Roumanie est indéniable.

Partie 1: La première vague roumaine
Marianne est alors nommée par num commandante des renforts en Hongrie. Les cinq bataillons qu'elle commande sont parachutés en pleine Northern Great Plain (Hongrie). En mai 36 les troupes roumaines entrent dans 3 régions simultanément Northern Hungary, Southern et Northern Great Plain. Marianne conduit ses batailles sur les champs verdoyants de Southern Great Plain. Les troupes de PEACE suivirent et se répartirent sur les trois batailles mais le commandement de PEACE se rendit compte trop tard que la véritable cible de l'armée roumaine était Southern Great Plain qui sera l'unique région perdue ce mois là.

Image
Marianne en première ligne en Southern Great Plain (mai 36)

Après les différentes escarmouches pour tenter d'entraver l'avancée roumaine, Marianne rentre avec à peu près la moitié de ses hommes à Budapest ou le haut commandement de PEACE siège. Déçue, attristée par des pertes très lourdes elle entre avec fracas dans la salle de commandement. Le secrétaire général de l'alliance ordonna de la laisser s'exprimer. Elle leur expliqua alors les longs jours passés terrés sur des collines isolées à résister aux assauts incessants. Elle leur expliqua les sabotages de matériels par les troupes roumaines et aussi la libération d'un camp ou des centaines de hongrois avaient été faits prisonniers et maltraités pour obtenir des informations. Cela ne pouvait continuer ainsi, des fuites d'informations étaient trop fréquentes et la réactivité du QG de PEACE était particulièrement contestée. Le secrétaire général de l'époque Nicolae Carpathia acquiesça et lui offrit une place autour de l'énorme table représentant en relief la Hongrie et où des soldats et tanks miniatures représentaient les unités présentes. Pendant trois jours et trois nuits ils débattirent sur la tactique à employer pour empêcher la progression de l'ennemi. Elle quitta le QG de PEACE le 12 avril 36 et rejoignit ses hommes à la caserne.

Partie 2: La deuxième vague roumaine
Le matin du 17 avril 36, l'alarme retentit pour annoncer des mouvements de troupes roumaines en Central Slovakia, Southern Transdanubia, Central Transdanubia, Central Hungary et Northern Great Plain (NGP). Marianne partit confiante, elle savait que la tactique mise au point quelques jours plus tôt porterait ses fruits. Ils avaient alors parfaitement prévu que l'armée roumaine se concentrerait sur Central Hungary et NGP.

-En Central Hungary, près de 400 soldats de PEACE affrontèrent 280 soldats adverses, remportant la victoire haut la main.
- En Northern Great Plain: Marianne avait été chargée de repousser l'attaque en NGP et conduisait une longue colonne de 340 hommes de toutes nationalités. Elle déploya les démineurs et envoya des éclaireurs mais aucun ne revint. Lorsqu'elle arriva près de Debrecen, capitale de NGP, 500 soldats ennemis l'attendaient de pied ferme. Elle monta à l'arrière de sa jeep et demanda au conducteur de rouler le long de ses hommes qui tremblaient à l'attente de la confrontation inévitable. Son discours, pourtant en français, insuffla en chacun d'eux tellement de motivation que lorsqu'elle eut terminé ses 340 hommes poussèrent un cri sauvage qui respirait la détermination. Seul la dernière phrase resta gravé dans les mémoires: “Les Dieux tels des Valkyries nous observent. C'est ici que nous allons Vivre libres, ou pas !”

La tactique qu'elle employa avait été suggérée par Nicolae Carpathia, une ancienne tactique apprise lors de la Première Guerre des Balkans. L'assaut des tanks sur le flanc gauche provoqua une ruée vers la forêt ou les troupes roumaines, pourtant en supériorité numérique, ne parvinrent plus à s'organiser. En quatre Raids consécutifs les bataillons de Marianne poussèrent l'adversaire à la retraite. Les cadavres furent chargés sur des jeeps et séparés afin que chaque camp puisse récupérer ses morts.

Image
Les tanks de Marianne à Debrecen (avril 36), image de la télévision roumaine

Partie 3: La contre-attaque hongroise
Un messager du Secrétaire Général de PEACE gc arriva alors en cheval sur le champ de bataille et félicita Marianne pour cette éclatante victoire. Il expliqua ensuite que l'assaut devait continuer et que Marianne avait ordre d'attaquer la Roumanie. Malgré les protestations de celle-ci, qui considérait que ce serait de la folie de poursuivre alors que ses même hommes étaient épuisés, elle finit par obtempérer et mena ses troupes en direction de la région conquise de Southern Great Plain et Eastern Slovakia. PEACE envoya aussi des divisions armées à la conquête de Maramures, Crisana et Subcarpathia.

Malheureusement cette contre-attaque précipitée se solda par un échec complet car la Roumanie remporta la victoire sur tous les fronts. Les troupes de PEACE, épuisées durent battre en retraite et reculer devant l'adversaire bien plus puissant.

Partie 4: La troisième vague roumaine
En novembre 36 l'armée d'ATLANTIS parvint à envahir 3 régions supplémentaires: NGP, Central Transdanubia et Central Slovakia. Au campement de Southern Transdanubia, la seule région attaquée qui avait résisté aux assauts ce qui restait des hommes de Marianne se remettaient doucement sur pied. Alors que les hommes de Marianne s'apprêtaient à reprendre le combat une nouvelle terrifiante leur parvint: ATLANTIS avait réussi à envahir Budapest (Central Hungary) provoquant une exode de masse vers Southern Transdanubia et le départ du haut commandement de PEACE. Le Tribunal Pénal International décida d'intervenir et interdit aux deux alliance de poursuivre les hostilités dans cette zone. La Première Guerre Mondiale pris fin, la Hongrie avec les deux genoux à terre.

Image
Logo du Tribunal Pénal International

Les survivants des troupes de Marianne rentrèrent chez eux. Les soldats français qui avaient pris part à l'expédition furent accueillis en héros malgré le bilan très négatif de cette première opération d'envergure où PEACE avait pris part aux combats. Marianne se réjouissait de pouvoir à nouveau sentir un air qui ne sentait pas les cadavres en décomposition et réinvestit sa demeure à Paris. L'eFrance respirait le calme et la sérénité, mais pour combien de temps encore?


Je me souvient maintenant que lorsque Marianne m'a raconté tout ceci, des larmes coulaient le long de ses joues exprimant sa frustration et sa tristesse de ne pas avoir pu sauver plus d'hommes et surtout éviter à la Hongrie les longues années de souffrance qui allaient suivre. Elle me regardait avec ses yeux azur étincellants et me proposa de partager avec elle la soupe qui cuisait sur le feu qui dansait entre nous avant de poursuivre son épopée. Les volûtes parfumés qui s'échappaient de la casserole m'avaient ouvert l'appétit, je posa mon calepin et partagea mon repas avec elle, plein d'admiration et de curiosité pour la suite de l'histoire.

ImageImage
Loup du day 627 -Chillaxien - Rédacteur TWF ||| ex-Congressiste (Mars '10) - ex-MinDem (Mai '10/Aout '11), ex-Modo forum - ex-Amba en eBelgique - ex-Ambar eUK- ex-SM14 - ex-Dragon (P1)

Avatar du membre
Orango
Messages : 2060
Enregistré le : 01 déc. 2009, 15:09
Profil IG : 1745345
Localisation : Belgique
Contact :

Re: [Histoire] eFRANCE, 150 ans d'histoire

Messagepar Orango » 03 août 2011, 08:54

Image
Image

Le feu s'était tassé et ne représentait maintenant plus qu'un amas de braises rougeoyant dont la chaleur se répandait dans la grotte. La chaleur étourdissait mon esprit et mes pensées se perdaient dans les ombres ondulant sur les parois.

Son regard croisa le mien, le captiva de tel sorte que je ne me sentais plus capable de le détourner. Nous nous fixâmes longuement, sans dire un mot. Ensuite, Marianne se leva et une fois de plus je fu abasourdi par sa beauté étincelante et la force incommensurable qu'elle dégageait. On aurait dit que le repas que nous avions partagé lui avait redonné sa puissance d’antan.

Elle alla chercher des bûches pour alimenter le feu, visiblement elle non plus n'avait pas envie d'arrêter là notre discussion. À la lueur des flammes je pu entrevoir des cicatrices sur ses bras et je m'amusait à penser qu'elles provenaient peut-être de la Première Guerre Mondiale, peut-être était-ce même le légendaire Alucard Bloodlust qui les lui avait infligées?

Être en présence de l'incarnation de toute l'histoire de notre monde m'intimidait hautement. Elle me demanda si le repas m'avait plu. Silencieusement, je hocha la tête. Elle redressa son bonnet phrygien et s'installa dans un des gros coussins disposés un peu partout dans la grotte.

Avec sa voix douce elle continua son récit.


Le deuil - NIOUTON (37-40):
Marianne se souvient aujourd'hui relativement peu du mandat de Niouton. Pour cause, cette période n'a pas été marqué par un événements marquant les esprits pour les décennies à venir, la première Guerre Mondiale avait débouché sur une période de calme relatif.

Suite au cessez-le-feu international que le Tribunal Pénal International avait décrété, chaque nation instaura une période de deuil afin d'enterrer ses défunts et de se reconstruire peu à peu. Et chacun mit du sien pour reconstruire le pays qui avait sombré dans un chaos sans précédent.

Le monde était plus tacite que d'habitude, comme si les horreurs de la Guerre avaient aveuglé d'effroi et rendu muet..Mais n'allez pas penser que les tensions s'étaient apaisées, au contraire tout le monde savait au fond que ce premier conflit international n'était qu'une prélude à ce qui allait suivre. La plupart des pays étaient restés sur leur faim et la Hongrie continuait à souffrir, maintenu à genoux par son occupant. Tout n'était qu'une question de temps.

Image
Mémorial de la première Guerre Mondiale.

La Révolution Blanche - PH03N1X (41-44):
Au fur et à mesure que les années passaient, la population commençait à gagner en optimisme. Peut-être était-ce là le début d'une paix durable finalement ? En 41, Ph03n1x investi l'Élysée. Lui et le grand Melkion comme homme de l'ombre régnaient sur un pays en paix mais victime d'un désordre politique, on notera par exemple le bras-de-fer entre gouvernement et opposition par le biais d'un article dans le Journal Officiel faisant l'effet d'huile sur le feu.

Image
Edition d'époque de l'article de Ph03n1x (environ 41 après Bonte)

Mais hormis ces futilités, en eFrance comme ailleurs dans le monde on sentait qu'un changement radical était en marche, la guerre avait poussé tous les États à déployer des moyens et des efforts inimaginables pour moderniser leur arsenal et leurs tactiques de guerre. Et même après la guerre les gouvernements avaient continué à mettre à profit la période de croissance économique pour développer de nouvelles technologies dans l'attente du prochain conflit.

La technologie, l'art de la guerre, l’agriculture, l'industrialisation, l'exode vers les villes, autant de domaines où la technique faisait des bons de géants à cette époque. Et en 42, une révolution sans précédente vit le jour avec l'invention de la V1. En une période très courte au cours de laquelle le Nouveau Monde entra en mutation. Du jour au lendemain, la population ne travaillait plus comme avant, ne combattait plus comme avant, voire même n’interagissait plus comme avant !

Cette "révolution blanche" comme on l'appelle communément dans les livres d'histoire est aujourd'hui considéré comme la plus importante dans l'histoire. Il est difficile d'imaginer à quoi ressemblerait notre monde sans ça.

Image
L'eMonde dès 42

Mais fin 43 néanmoins, l'eGlobe fut touché par une importante Crise des Ressources. Les changements trop soudains avaient provoqué un licenciement massif dans la plupart des grosses entreprises mondiales. Le Fond Monétaire International décida d'intervenir et parvint à réguler le marché en imposant de nouvelles lois internationales sur la productivité.

En l'an 44, un jeune homme prend la place du grec Nicolae Carpathia comme Secrétaire Général de PEACE gc, il deviendra par la suite un personnage capital dans toute l'histoire de l'alliance et de l'eFrance, son nom est Mathieu Bonne. Pour clôturer ce mandat sans accroc, une réunion internationale fût organisée pour permettre la mise en place d'un congrès dans chaque pays du Monde.

Image
La main blanche représentant la révolution de l'an 42

Reprise progressive des hostilités - Mathieu Bonne 1 (45-48):
Et dès 45, Mathieu Bonne devint président de la république, fort de son statut de secrétaire général chez PEACE gc.

Ce mandat marque le début de la libération de plusieurs pays contraints à vivre sous occupation depuis la fin de la première guerre mondiale. La Pologne, la Slovaquie et la Finlande refont enfin surface. Quant à la Grèce, qui combat vaillamment face au puissant Empire turque depuis l'an 32, elle est finalement entièrement conquise.

Image
Matthieu Bonne (34-present), le Président à la gueule d'ange.

La Seconde Guerre Mondiale - Elvea 1 (49-52):
Partie 1: L'Attaque ibérique
C'était le jour du réveillon de noël 48. Cela faisait près de 11 ans que l'Europe de l'Ouest était en paix, et l'économie allant pour le mieux, le peuple n'avait qu'une envie: fêter ça. Marianne s'était rendue en Aquitaine pour passer le réveillon avec quelques uns de ses plus proches amis. Elle avait passé les dernières semaines à plancher avec le gouvernement sur une nouvelle approche diplomatique et elle avait envie de se changer les idées.

Mais à 11h47 un fracas retentit qui fait trembler le lustre et renverse tous les verres. Soudain, Marianne se hâte par la porte d'entrée de l'appartement, emprunte l'escalier de secours pour accéder au plus vite au toit de l'immeuble. Elle est rapidement rejoint par ses amis et tous contemplent avec effroi l'hotel de ville dévoré par les flammes. Une explosion d'une bombonne de gaz peut-être?

Mais l'hypothèse est rapidement écartée à la vue de la nuée de points sombres qui se dessinent dans le ciel. Marianne s'écria “BOMBARDIERS ! À TERRE !” Et le vrombissement s'intensifiant par la centaine d'hélices tournoyant à l'unisson fait soudain place à un concert d'explosions ravageant la ville et ses alentours. Marianne se relève, couvrant sa bouche pour ne pas inhaler de fumée et court jusqu'à l'appartement pour appeler l'État-Major. Le commandant qu'elle a au bout du fil lui apprend que l'Aquitaine n'est pas l'unique région sous le feu ennemi, l'Armada espagnole bombarde également l'Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon.

Image
L'hotel de ville de Pau, en flammes

Après avoir mis ses amis à l'abri, Marianne prend le volant de sa Defender modèle de l'armée pour se rendre au plus vite à Paris. Sur le trajet, des trottoirs jonchés de corps, des immeubles en flammes et des civils hurlant de douleur ou de tristesse. Le spectacle faisait peine à voir. Après plusieurs heures de route, elle atteint enfin le QG ou elle demande qu'on la briefe le plus rapidement possible. Le Général Jul76, Ministre de la Défense et Mathieu Bonne, Ministre des Affaires étrangères entreprirent de lui exposer la situation.

Le Général s'installa dans un fauteuil en cuir et tout en s'allumant un cubain, il expliqua:
La situation est dramatique, Marianne, c'est la première fois que la France est attaquée sur son propre territoire. Des espions nous ont informé ce matin que les Congrès de la Suède, le Canada, les États-Unis et le Royaume-Uni votent en ce moment même une déclaration de guerre à notre encontre. Nous sommes pris pour cible par ATLANTIS. Le prétexte de la Guerre est une soi-disant libération de la Suisse.

La respiration haletante et des dossiers sous le bras, Bonne continua:
Il semble désormais évident que les négociations avec l'Espagne n'avait pour unique but de gagner du temps le temps de voter la déclaration de guerre. D'ici quelques jours un nouveau président sera élu en Espagne, espérons qu'il soit moins cupide. En tant que Secrétaire Général de PEACEgc j'ai contacté nos alliés mais les renforts n'arriveront pas avant plusieurs semaines, nos alliés sont impliqués dans d'autres conflits. L'Indonésie repousse une attaque de l'Argentine sur sa colonie de West Cape en Afrique-du-Sud et le Brésil aide l'Indonésie dans la guerre contre l'Argentine.

Nous lançons immédiatement l'opération Code Rouge qui comprend une contre-offensive immédiate, elle sera menée sur le front Sud par notre allié le Colonel BattalGazi en qui nous avons entière confiance. Nos troupes étaient sur le qui-vive depuis quelques jours: nous sommes prêts. Je suggère que vous preniez la tête d'une faction de l'Armée Régulière et que vous vous rendiez en Bretagne pour accueillir nos amis transatlantiques.ajouta le Général.

Bien, autre chose?

Revenez-nous entière et priez pour nous, Marianne, ceci est le début d'une deuxième Guerre Mondiale...

Image
Le Général Jul76, Ministre de la Défense de 49 à 52


ImageImage
Loup du day 627 -Chillaxien - Rédacteur TWF ||| ex-Congressiste (Mars '10) - ex-MinDem (Mai '10/Aout '11), ex-Modo forum - ex-Amba en eBelgique - ex-Ambar eUK- ex-SM14 - ex-Dragon (P1)

Avatar du membre
Orango
Messages : 2060
Enregistré le : 01 déc. 2009, 15:09
Profil IG : 1745345
Localisation : Belgique
Contact :

Re: [Histoire] eFRANCE, 150 ans d'histoire

Messagepar Orango » 03 août 2011, 08:55

Emplacement réservé pour l'épisode 4.
Abonnez-vous à The White Fang si vous voulez être tenu au courant de la publication de nouveaux articles.
Loup du day 627 -Chillaxien - Rédacteur TWF ||| ex-Congressiste (Mars '10) - ex-MinDem (Mai '10/Aout '11), ex-Modo forum - ex-Amba en eBelgique - ex-Ambar eUK- ex-SM14 - ex-Dragon (P1)

Avatar du membre
Orango
Messages : 2060
Enregistré le : 01 déc. 2009, 15:09
Profil IG : 1745345
Localisation : Belgique
Contact :

Re: [Histoire] eFRANCE, 150 ans d'histoire

Messagepar Orango » 03 août 2011, 08:56

Emplacement réservé pour l'épisode 5.
Abonnez-vous à The White Fang si vous voulez être tenu au courant de la publication de nouveaux articles.
Loup du day 627 -Chillaxien - Rédacteur TWF ||| ex-Congressiste (Mars '10) - ex-MinDem (Mai '10/Aout '11), ex-Modo forum - ex-Amba en eBelgique - ex-Ambar eUK- ex-SM14 - ex-Dragon (P1)

Avatar du membre
Orango
Messages : 2060
Enregistré le : 01 déc. 2009, 15:09
Profil IG : 1745345
Localisation : Belgique
Contact :

Re: [Histoire] eFRANCE, 150 ans d'histoire

Messagepar Orango » 03 août 2011, 08:56

Emplacement réservé pour l'épisode 6.
Abonnez-vous à The White Fang si vous voulez être tenu au courant de la publication de nouveaux articles.
Loup du day 627 -Chillaxien - Rédacteur TWF ||| ex-Congressiste (Mars '10) - ex-MinDem (Mai '10/Aout '11), ex-Modo forum - ex-Amba en eBelgique - ex-Ambar eUK- ex-SM14 - ex-Dragon (P1)

Avatar du membre
Orango
Messages : 2060
Enregistré le : 01 déc. 2009, 15:09
Profil IG : 1745345
Localisation : Belgique
Contact :

Re: [Histoire] eFRANCE, 150 ans d'histoire

Messagepar Orango » 03 août 2011, 08:59

Emplacement réservé pour l'épisode 7.
Abonnez-vous à The White Fang si vous voulez être tenu au courant de la publication de nouveaux articles.
Loup du day 627 -Chillaxien - Rédacteur TWF ||| ex-Congressiste (Mars '10) - ex-MinDem (Mai '10/Aout '11), ex-Modo forum - ex-Amba en eBelgique - ex-Ambar eUK- ex-SM14 - ex-Dragon (P1)

Avatar du membre
Orango
Messages : 2060
Enregistré le : 01 déc. 2009, 15:09
Profil IG : 1745345
Localisation : Belgique
Contact :

Re: [Histoire] eFRANCE, 150 ans d'histoire

Messagepar Orango » 03 août 2011, 09:00

Emplacement réservé pour l'épisode 8.
Abonnez-vous à The White Fang si vous voulez être tenu au courant de la publication de nouveaux articles.
Loup du day 627 -Chillaxien - Rédacteur TWF ||| ex-Congressiste (Mars '10) - ex-MinDem (Mai '10/Aout '11), ex-Modo forum - ex-Amba en eBelgique - ex-Ambar eUK- ex-SM14 - ex-Dragon (P1)

Avatar du membre
Orango
Messages : 2060
Enregistré le : 01 déc. 2009, 15:09
Profil IG : 1745345
Localisation : Belgique
Contact :

Re: [Histoire] eFRANCE, 150 ans d'histoire

Messagepar Orango » 03 août 2011, 09:07

Emplacement réservé pour l'épisode 9 (avant-dernier).
Abonnez-vous à The White Fang si vous voulez être tenu au courant de la publication de nouveaux articles.
Loup du day 627 -Chillaxien - Rédacteur TWF ||| ex-Congressiste (Mars '10) - ex-MinDem (Mai '10/Aout '11), ex-Modo forum - ex-Amba en eBelgique - ex-Ambar eUK- ex-SM14 - ex-Dragon (P1)

Avatar du membre
Orango
Messages : 2060
Enregistré le : 01 déc. 2009, 15:09
Profil IG : 1745345
Localisation : Belgique
Contact :

Re: [Histoire] eFRANCE, 150 ans d'histoire

Messagepar Orango » 03 août 2011, 09:11

Emplacement réservé pour l'épisode 10 (dernier).
Abonnez-vous à The White Fang si vous voulez être tenu au courant de la publication de nouveaux articles.
Loup du day 627 -Chillaxien - Rédacteur TWF ||| ex-Congressiste (Mars '10) - ex-MinDem (Mai '10/Aout '11), ex-Modo forum - ex-Amba en eBelgique - ex-Ambar eUK- ex-SM14 - ex-Dragon (P1)


Retourner vers « Tutoriels Divers »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité