[Lecture] Histoire de l'eFrance

Comment faire ceci ou cela ? c'est parce ici qu'on en parle.

Modérateurs : Undo14, Ecole

Avatar du membre
Hitoyoshi
Gouvernement
Messages : 9017
Enregistré le : 28 févr. 2010, 12:56
Profil IG : 2852992
Localisation : Noyal sur Vilaine

[Lecture] Histoire de l'eFrance

Messagepar Hitoyoshi » 02 août 2013, 18:08

Image Image Image L'Affaire RA (Mai - Août 2010)

Au mois de mai 2010 (sous la présidence de Naischa), la France et ses alliés de Phoenix échouèrent à récupérer Rhône-Alpes (région High Wood) des mains des polonais. Cet échec fut en partie à cause du non-soutien de la Hongrie pour reprendre la région alors que les principaux soutiens français étaient la Russie et l'Angleterre. Au cours du mois suivant, l'Italie est venue voir le président français pour lui proposer de reprendre RA et de la garder quelque temps pour rembourser les probables dépenses d'une bataille. Mais le président français, aguellid, préféra les envoyer "promener" sèchement, ce qui mit la France dans une situation délicate avec nos amis italiens. D'ailleurs la fin de l'Entente 2 mois plus tard et le départ de l'Italie vers EDEN n'y sera pas étranger.

Suite à cela, la Hongrie (membre de Phoenix) fit la même offre et le gouvernement français accepta. Contrairement au mois précédent, la bataille fut gagné par Phoenix contre EDEN et la Hongrie récupéra donc RA. Un accord de 4 mois fut donc signé entre la France et la Hongrie pour la location de la région (1150G/mois). Ce que personne n'avait prévu, c'est l'apparition de la Version 2 d'erepublik qui a tout chambouler au mois de juillet. En effet, certains pays ont vu leurs capitaux nettement baissé comme la Hongrie. Ainsi, ils ont voulu revenir sur le traité qui avait été signé le mois précédent (passer à 700G au lieu de 1150G). Il s'en suivi de longues discussions et la Hongrie refusa de payer tant que les négociations n'étaient pas abouties. Cette situation envenima la relation entre les deux pays. Ce n'est que le 2 août 2010, que les deux pays trouvèrent un compromis et la libération de RA à la France sous le coût d'un paiement de 1400G de la part de la France.


L'entrée dans Phoenix (Août 2010)

Le 17 août 2010, la France décide d'entrer dans Phoenix après des mois de rapprochement. Cette décision met également fin à l'Entente.
L'entrée dans Phoenix a tout de même été l'objet d'une certaine critique. En effet, OnlyP (le président) avait fait les démarches seul sans consulter son gouvernement et la population française a découvert cette entrée dans un article. Le contexte politique de cette période était assez troublée en raison d'une suspicion de vol au sein du gouvernement. Ce n'est que quelques jours après que l'on apprenait que le voleur n'était autre que le ministre de l'économie, x le variable. OnlyP fut impeach et Naischa le remplaça (le gouvernement étant resté le même).


Image Image VS Image L'opération Rising Rage (Septembre 2010)

En Septembre 2010, à la suite d'un impeach lancé contre le président espagnol, la France et Phoenix décidèrent de profiter du ragequit de leur CP en lançant une opération afin que l'UK puisse attaquer l'Espagne. La France a donc fait swapper l’Espagne à travers son territoire jusqu’en UK pour activer leur MPPs puis de faire traverser la France à ces derniers pour qu’ils aillent chercher des régions espagnols. La course contre la montre avec le Chronomètre de l'Impeach était très sympa, avec pas mal de suspense haletant. Finalement les UK n’auront pas eu Madrid. Le CP Espagnol nous ayant même avoué après coup qu’il n’aurait jamais retreat Madrid ou Asturias. Mais l'effort n'as pas été vain puisque ces attaques ont permis d'ouvrir une guerre Finlande-UK qui permettra à ces derniers de reprendre Vestlandet, région High Oil norvégienne qui était sous contrôle Finlandais.


Image Image VS Image La guerre franco-espagnole (Octobre-Novembre 2010)

En Octobre 2010, sous la houlette de Ernesto-Che-Guevara, la France et le Brésil envahissent conjointement l'Espagne avec le soutien de Phoenix. Le mois suivant, l'Espagne se rebiffa et entama l'invasion de la France après s'être libéré. Au cours de la présidence de Koratos, durant le mois de décembre, la Pologne s'invita à la fête en passant par la wallonie (alors française). La bataille fut abandonné (après un score de 5 rounds à 1) jugeant le retard trop conséquent. La France réussi tout de même à repousser les polonais en Champagne-Ardennes mais ces derniers finirent par reprendre l'initiative. La principale raison de l'arrivée de la Pologne fut l'obtention de la région Poitou-Charentes.


Image VS Image L'affaire Poitou (Décembre 2010)

Le traité entre la France et la Pologne au sujet du Poitou aurait pu se dérouler sans embûche mais voilà, le président français (Koratos) fit passer le traité sans un vote clair du congrès, même la plupart se disait favorable, donnant ainsi la région gratuitement à la Pologne (à l'époque les pays payaient des loyers). Il se mit alors en place une vague de protestation contre ce traité. Ce mouvement mettant en avant la résistance face à la Pologne au lieu de capituler. Voyant ce mouvement, Koratos publiera un JO pour s'expliquer mais cela ne fera qu'augmenter ce phénomène. Le Poitou ne fut libéré qu'au mois de mars 2011.


Image Image VS Image Une énième guerre espagnole (Janvier 2011)

A l'inverse de l'ancien président, Nicolas Bonaparte n'était pas favorable à NWO. Lorsque le gouvernement français, par le biais d'informations extérieures, entendu dire que l'Espagne allait attaquer le Portugal puis la France, cette dernière engagea une guerre contre l'Espagne pour anticiper l'invasion et aider le Portugal. Après une semaine de combat, un meeting entre la France, l'Espagne et le Portugal a lieu pour voir un aboutissement à cette guerre. Après un meeting de 3h avec les MoFA espagnol et portugais (ainsi qu’un certain nombre de diplomates français), L'Espagne ne voulait plus de la paix qu'elle désirait au début du meeting. La France n'avait plus de moyen de pression : le Brésil (dont leur milice les CAT s’est battue à nos côtés à deux reprises) ne souhaitait plus participer à la libération du Portugal alors que c’est lui le principal initiateur de la polémique sur une éventuelle attaque espagnole sur la France. La France doit aussi notre échec au hasard des événements qui ont eu lieu simultanément avec nos alliés, à savoir l’invasion russe en Ukraine, les conflits Turquie/Grèce et Macédoine/Bulgarie, les pays d’AmSud préoccupés à éradiquer les espagnols de leur continent et un manque de contact (faute de puissance) avec l’UK et l’Allemagne. Il faut savoir que la Pologne, la Hongrie se donnaient pour ne pas laisser tomber leur copain, sans compter les autres pays. A l'époque, la Roumanie bouleversait l’échiquier diplomatique qui commençait à se mettre en place, voire même jusqu’à nous mettre en péril. En effet, elle souhaitait se rapprocher de nous et avait d’ores et déjà signé un MPP avec le Brésil, mais c’est elle qui a influencé le Brésil sur son retournement de veste à l’égard du Portugal.


Image Image Image VS Image L'opération Pizza (Début Février 2011)

Le 4 Février, les gouvernements français, allemand et slovène décidèrent d'envahir l'Italie en se partageant les bonus et en développant l'opération pizza. L'opération avait bien débuté puisque qu'après 2 jours de combat, chacun des protagonistes possédaient 2 régions (la Sardaigne et la Toscane pour la France). Malheureusement, les échecs conjugués de la Slovénie et de l’Allemagne, le soutien d'EDEN à l'Italie ainsi que le changement de gouvernement mirent fin à cette opération miliaire. Et les régions furent reprises quelques jours après. Il faut également savoir que TERRA, par le biais des USA, protégeait également l'Italie. Comme la France ainsi que l'Allemagne se dirigeaient vers TERRA, ils durent abandonner cette campagne militaire. Mais la France continua de faire un TW avec l'Italie jusqu'à la demande d'invasion de la Belgique par TERRA pour empêcher l'arrivée de la Serbie en UK qui passait par l'Allemagne.


L'entrée dans TERRA (6 Février 2011)

Six mois après l'entrée de la France, Phoenix mit un terme à son existence le 3 février de l'année 2011 et aura vécu donc un peu plus d'un an. A la suite de cette décision, une nouvelle alliance vit le jour: PANAM. A l'origine créé pour les pays d'Amérique (Canada, USA, Brésil), d'autres pays sont venus s'ajouter à ces derniers. La France voulant faire le choix de suivre ses camarades russes et turcs, décida de rejoindre TERRA (PANAM ayant été renommé en la présence de pays européens) avec ses plus proches alliés de l'époque: l'Allemagne et l'Angleterre. L'entrée officielle de la France fut promulguée après un vote du congrès à 4h du matin le 6 février par le biais de son président, Nicolas Bonaparte.


Image Image Image La proposition de NWO et la guerre civile eRepublicaine (Février 2011)

En Février 2011, à peine le changement de présidence (Kallmar) fait, la Serbie et la Hongrie proposèrent à la France de rejoindre l'alliance nouvellement formée : NWO (Pologne, Espagne, Hongrie, Serbie). Comble de l'ironie, le gouvernement en place étant pro-ONE (autre nom de NWO), ces derniers essayèrent d'annuler le vote permettant d'entrer dans TERRA. Mais face à la forte opposition de changer de veste au dernier moment, ils finirent par se résigner à entrer dans ONE et donc refuser la proposition de ses anciens alliés de Phoenix parti dans le camp opposé. Après ce refus, le MoFA en place (Koratos) préféra démissionner étant donné qu'il échoua à rentrer dans NWO. En même temps que cela, un Pacte de Non-Agression est établie entre la France, l'Allemagne et l'UK pour anticiper en cas de répartition dans des camps opposés et maintenir les relations amicales entre ces 3 nations. Kallmar n'étant même pas soutenu par son propre gouvernement et se m'étant à dos les personnes les plus actives de la communauté, son mandat restera dans les plus contestés de l'histoire de l'eFrance.

Mais le 2 mars 2011, la communauté internationale se souleva contre les admins du jeu pour protester contre l'état d'esprit qu'était devenu le jeu, c'est à dire une pompe à fric. Cette "révolution" fut supporté par 27 pays dont le Brésil et majoritairement des pays d'EDEN et de NWO (ironie n'est-ce pas ?). Kallmar ayant révélé les logs de l'IRC/forum des admins, il fut banni du jeu et impeach. Un tiers des CP signataires furent banni du jeu. C'est Dhelk qui fut président entre le 3 mars et le 6 mars dont son mandat fut l'un des plus courts de notre histoire.



Image VS Image Image Le début des hostilités TERRA / ONE (Mars 2011)

Au cours de la quinzaine du mois de mars 2011, la France entama une TW avec son voisin allemand afin que ce dernier puisse bénéficier du bonus grain en bourgogne. Mais quelques jours après, ils durent la stopper puisque TERRA mis en place une offensive contre ONE. La France se mit alors en guerre contre la Pologne avec le soutien de ses alliés. Vient ensuite un NE des USA pour soutenir la France mais cette dernière du faire également face à un NE avec l’Espagne (qui bénéficiait d'un NAP avec le Brésil). La France repoussa la Pologne mais cette dernière ayant trop de front à gérer, parvient à s'échapper par l'Allemagne et rendit les régions frontalières permettant ainsi que le NE ne soit plus actif. Suite à cela, la France lança un NE contre l'Espagne qui progressait en France. Arrivé à la fin du mandat d'Asiah, la Pologne relança un NE contre la France. Afin d'aider la France, les USA lancèrent donc un NE contre l'Espagne pour soulager un peu la France. Mais jugeant la Pologne trop forte, la France garda son NE contre l'Espagne actif et ne combattit pas la Pologne.


Image VS Image Image Image Nouvelle 'invasion de la France et sa libération (Avril 2011)

Alors que l'Espagne progressait par le Sud, les polonais entamaient la reprise de notre région en Allemagne. Malgré nos efforts nous n'avions pas réussi a contrer l'avancée de nos ennemis sur nos terres bien que nous ayons repris l'initiative en Franche-Comté le 02 avril et en Languedoc Roussillon le 09 avril (aussitôt perdu les deux fois) contre l'Espagne puisque notre stratégie a consisté en une concentration de nos forces contre l'Espagne avec l'aide conjointe de nos alliés de TERRA de par l'ouverture de conflits ouverts entre l’Espagne et le Brésil, les USA, le Portugal.

Alors que nous étions dans une position très peu confortable, la Macédoine (FYROM) a lancé une loi de NE (Natural Enemy) à notre encontre grâce a leur nouvelle frontière acquise par leurs possessions Italiennes. Un congressiste slovène isolé a également lancé une loi NE sur nous, mais celle-ci n'a pas eu le nombre de voix requis pour passer (66% des suffrages) du fait de nos liens amicaux avec eux. C'est ainsi que les Macédoniens se sont lancés a l'assaut de nos régions les plus au Sud, prenant la région PACA le 11 avril et la Corse le 13 avril profitant du fait que nous avions déjà d'autres chats a fouetter. Face à ces 3 NE venant de pays qui séparément nous auraient déjà mis en sévère difficulté, notre gouvernement et notre Etat-Major ont décidé de stopper les frais et de laisser le pays être effacé de la carte fermant ainsi les guerres. Dans le même temps, Espagnols et Polonais finissaient de prendre nos dernières régions : Paris et Poitou-Charentes, toute deux tombées le 14 avril sur de cuisante défaite.

Une stratégie de RW (Resistance Wars) a été établie et qui portera ses fruits par la suite.
Les régions sous occupation espagnol ont été les premières à bénéficier des RW ainsi que la région PACA reprise le 15 avril de la domination Macédonienne et, enchaînant alors les RW de nuit pour coller avec le timezone de nos alliés outre-Atlantique, les régions ont été reprises une par une des mains de nos ennemis. La dernière région reprise, exception faite de Paris, fut l'Auvergne le 19 avril. Paris ne sera libéré que plus tard, le 25 avril au petit matin. Le principal frein fut le coût de la RW (supérieur à 200G à ce moment-là).
Malgré quelques échecs de RW face aux Polonais dont certaine n'était qu'à but de drain damage, nous avons finalement connu une première victoire en Champagne-Ardenne, région non vitale pour nous mais extrêmement stratégique pour les Polonais puisque sa perte coupe la route commerciale nécessaire pour profiter des bonus des régions plus lointaines a la capitale (notamment notre Rubber en Poitou-Charentes, mais également les colonies aux Amériques). Après cette tentative fructueuse, nous avons enchaîné les RW en territoire occupé par la Pologne (Lorraine, Poitou, Bretagne). Finalement, avec le changement de règle du financement des RW passant d'un coût en gold (25 G + 0.1 G par habitant) à un coût en monnaie locale (10.000), baissant ainsi le coût des RW dans les régions très peuplées mais l'augmentant dans les régions peu peuplées, la reprise de Paris n'était qu'une question de jour. Au 26 avril, la France ne lui manquait plus que 7 régions sous contrôle polonais. Ces dernières furent reprises dans la foulée au début du mandat de Tototwalker suite à un accord avec la Pologne signé à la fin du mandat de maloune. Ce traité stipulant un Pacte de Non-Agression entre la France, l'Espagne et le Pologne.


Image VS Image Image Image Nouvelle invasion, nouvel envahisseur (Mai - Juillet 2011)

Après avoir connu un mois sans NE mais avec un territoire en entier avec Tototwalker, le nouveau président en place (Tifididl) dû faire face à l'arrivée de la Hongrie et d'un nouvel NE de la Pologne. En l'espace de quelques jours, la France fut coupée en deux, la Pologne au Nord, la Hongrie au Sud. Seule une région fut laissée à la France par la Pologne : Paris, sa capitale. Ainsi pendant toute la durée du mois de juin 2011, la France n'avait plus qu'une seule région.

Mais le 11 juillet 2011, la France lança un NE contre la Pologne en Champagne-Ardenne mais cet assaut fut un échec et la France fut officiellement rasé le 13 juillet 2011. Le 21 juillet, le président (Nicolas Bonaparte) et son gouvernement lancèrent leur opération visant à libérer des régions française afin d'avoir un congrès. C'est ainsi que l'Aquitaine (21 juillet), l'Alsace (22 juillet) furent reprise. Mais voyant cela, la Pologne intervenu et repris l'Aquitaine le 24 juillet et l'Alsace le 25 juillet tandis que la France récupéra le PACA (24). Deux jours après, la France réussit à récupérer une seconde fois l'Aquitaine (cette fois aux mains des polonais) ainsi que le Languedoc aux hongrois. Le jour suivant, la Pologne repris encore l'Aquitaine tandis que la France reprenait la Corse. Au 31 juillet, la France décida d'attaquer Liguria (Italie) puis la Sardaigne (Italie) le 2 août sous forme de swap afin de s'échapper. Tandis que le 4 août Paris et lorraine furent libérés. A noter que l'Aquitaine fut donnée à l'Espagne par la Pologne. Le 5 août, l'Espagne entama la reprise du Languedoc tandis que la France se retira en Sicile (protégé par les régions italiennes rendues). La France en profita aussi pour libérer les Pays de la Loire. Le 6 août (dernier jour du mandat), la France perdit son bastion en PACA, la Corse fut prise par la Slovénie et la France s'exila en Calabria en plus des 3 régions libérées de la Pologne.

Au début du mandat de cyrano24100, la France était partagé entre 5 pays. D'un côté les occupants polonais, hongrois et espagnols. Et d'un autre côté, les USA bloquant l'Aquitaine aux hongrois et la France disposant seulement de Paris, la Lorraine, RA, le Languedoc et une région en Italie, la Sicile. Moins d'une semaine après, suite à différentes RW du gouvernement, la France pu se débarrasser de la Hongrie mais fit fasse à une guerre directe contre l'Espagne. Cette dernière avait d'ailleurs récupéré l'Aquitaine.


Image Image VS Image Image Le jeu du chat et de la souris (Août - Novembre 2011)

Au 14 août, la France comptait 11 régions dont 2 en Italie, l'Espagne en possédait (en France) 4 et la Pologne 8. Rappelons que les possessions françaises en Italie servaient pour en aide à Eden (en coopération avec la Croatie) en Italie afin de contrer l'attaque slovène mais aussi Polonaise. Mais ces derniers relancèrent leur guerre contre la France et le 19 août, elle avait reprise 6 régions à la France tandis que l'Espagne avait perdu 1 région (Languedoc). Malheureusement, au 22 août, la France perdit ses régions du Sud (à l'exception de la Corse et des 2 régions italiennes) et ne possédait plus que Paris et la Basse-Normandie. Le 27 août, alors que les USA étaient toujours en guerre contre l'Espagne (possédant 2 régions espagnoles), ces derniers tentèrent de négocier un pacte de non-agression ainsi qu'une paix blanche. Cette décision égoïste ne laissa pas indifférente la France, puisque les USA étaient normalement censés se focaliser sur l'Espagne afin d'affaiblir les forces dans les batailles contre la France. D'autant plus qu'ils agissaient pour TERRA et que la décision US a surpris plus d'une personne dans l'alliance. La France ne possédait plus alors que la Corse, la Sardaigne et les îles Baléares. Les USA changèrent alors d'avis suite aux différentes remarques que l'on fit à Oblige. Mais le 30 août, la France ayant réussi à prendre le Languedoc mais perdu la Sardaigne et les îles Baléares, ferma la guerre contre l'Espagne. Mais vint alors l'attaque de la Pologne pour mettre fin aux agissements de la France et donc les raser, ce qu’ils firent en même pas 2 jours plus tard.

Mais TERRA ayant réagi suite à l'invasion française, lança les forces américaines traverser le territoire espagnol et tenter de prendre possession de régions françaises sous contrôle espagnol tandis que la France reprenait la Corse aux mains de la Pologne. Mais le 8 Septembre, cette opération fut un échec, la France étant à nouveau rasé et les USA repoussés en Navarre. Avec kev2969 à la tête de la France, la France devint l'une des priorités de TERRA ainsi que les USA. Ainsi pendant son premier mandat, les USA prirent la moitié de l'Espagne, le brésil prit le Sud de l'Espagne tandis que la France se libérait de l'envahisseur polonais. A la fin de son premier mandat, la France possédait 14 régions alors que l'Espagne était pratiquement rasé par les USA et le brésil (4 régions dont Asturias et Madrid).

Mais comme à chaque fois, la Pologne relança un NE contre la France afin de reprendre ses régions. Du côté de l'Espagne, voyant ces derniers se libérer et repousser le brésil et les USA, EDEN par l'intermédiaire de la Croatie, traversa la méditerranée pour prendre part son invasion. Ainsi, au 15 octobre, l'Espagne fut entièrement rasé alors que la France se battait corps et âme contre la Pologne, faisant mieux que résister. Mais en l'espace de 15 jours, la tendance s'inversa avec l'arrivée des serbes pour appuyer la Pologne. Le 30 octobre 2011, l'Espagne fut libérée et la France envahit par la Pologne et la Serbie. Mais la France ne désespéra pas puisque le 5 novembre, elle reprit l'Aquitaine et MP. Avec le mandat de Creon et la présence de kev2969 à la tête de TERRA, la France négocia un traité le 15 novembre permettant ainsi de récupérer 5 régions au nord de la France contre une paix et un pacte de non-agression.


Image VS Image La désillusion belge (Fin novembre 2011)

Après un référendum, Creon Mista (président français) décida d'attaquer la Belgique. Le 23 Novembre, informé de nos volontés d'envahir la Belgique nous avions des membres du gouvernement anglais qui vinrent nous contacter (CP et Mofa, deux anciens citoyens belges). Leur proposition était la suivante, à nous la Wallonie et son Iron et à eux Bruxelles (pour son fruit) et Flandres pour avoir la route vers Bruxelles. L'offre était alléchante mais le président déclina car il ne trouvait pas ça très fair-play pour les Belges qui allaient perdre toutes leurs régions, leur Congrès. Ensuite bien que permettant de renouer certains liens avec les Anglais, nos avenirs divergeaient maintenant depuis quelques mois, la décision ne passerait pas au sein de la communauté. Les Anglais évoquaient comme raisons une guerre civile interne au pays qui sévit depuis quelques mois en Belgique, leur faible démographie qu'on pouvait booster en l'envahissant. Pour eux cette attaque commune permettait de réveiller un peu la Belgique.

Le 24 au soir, le président décida de lancer le NE. Sa tactique étant comme il était le seul à pouvoir voter (pas de congrès) de voter non au NE au dernier moment en espérant que les congressistes belges votent oui précipitamment. Ce qui les aurait forcés à attaquer en premier et donc de perdre les MPPS Argentins et US. Ils n'ont pas mordu à l'hameçon. En regardant attentivement, les anglais avaient déjà tenté cette technique quelques jours auparavant. Ils planifiaient de prendre Bruxelles eux aussi depuis quelques jours.

Les députés Belges gardaient leurs votes au dernier moment également. Je vote "Pour" au NE étant dans cette logique de prendre Wallonie. Ils firent de même. Le gouvernement Belge connaissant parfaitement les intentions françaises de prendre que Wallonie et de les laisser avoir une activité à côté cesse toute communication avec nous, préviennent les hollandais que nous allions les NE dans la foulée pour prendre leur Cattle par le force. Cette attitude déplut au gouvernement sur le moment et le président décida d'attaquer Wallonie assez rapidement pour leur prendre la région avant la fin des élections du Congrès.

C'est à partir de ce moment-là que tout est parti de travers. Sans réelles stratégies sur du moyen terme on allait perdre ces régions. Le gouvernement français décida de leur rendre Bruxelles assez tôt comme gage de bonne volonté de leur part et de fut là une erreur tactique. Le lendemain, une RW est ouverte en Flandres. Le président n'étant pas présent à ce moment-là, et après avoir dit que il ne voulait pas garder la région Flandres sur du moyen terme, la France ne défendra pas la région. Arrivant trop tard en se connectant, il découvrit que la région est déjà perdue. La France voulait garder Flandres pour quelques jours avant de la rendre aux belges. Servir de barrages éventuels aux anglais, permettre d'avoir une RW que les 2 jours en Wallonie et avoir un moyen de pression. Cette campagne aurait pu être mieux préparé, diplomatiquement et militairement. Mais les belges étant soutenu par leurs alliés des 4 coins du monde et de différentes nationalités, cette campagne fut un échec cuisant.


Image Image Image VS Image Image Image Le débarquement allié et l'invasion de l'Angleterre (Décembre 2011)

Lors de l'arrivée de flasckq au pouvoir en décembre 2011, la France ne comptait que 5 régions. Mais avec l'aide de TEDEN (TERRA + EDEN), la France vit débarquer les USA au Poitou et le Canada dans les Pays de la Loire le 10 décembre. Afin de faire avancer ces troupes de libération, la France dut se battre du côté polonais dans les RW limitrophe de ces 2 régions. Le 11 décembre, sentant le vent tourné, les polonais ont rendu la Bretagne mais ensuite rapidement l'Alsace. Cela allait à l'encontre de feu le traité qui nous liaient à eux. La Pologne souhaite protéger ses colonies allemandes en barrant la route aux américains et canadiens qui souhaitent poursuivre leurs percées respectives. Ajoutons que les canadiens et les américains nous protégeaient également en empêchant que nos régions du Sud ne soient reliées au Nord. En effet, les serbes revenaient rapidement à la charge par l'Italie et cherchait à reprendre Midi-Pyrénées et Aquitaine. La présence américaine au nord les empêcha d'aller plus loin. A noter que les croates poursuivaient avec succès leur progression afin eux aussi d'atteindre les possessions polonaises dans le Sud de l'Allemagne. Le dernier invité n'était autre que la puissante Bulgarie.

Ayant promis dans sa campagne d'envahir l'Angleterre, flasckq s'exécuta avec l'aide du canada et de l’Irlande. L’opération a débuté le lundi 19 grâce à une coordination franco-canado-irlandaise remarquable. Alors que nos amis irlandais taquinaient depuis longtemps déjà les anglais, le Canada et la France décidèrent de se lancer à l’assaut de l’île. A 22h, la France débarqua en South East England. A 23h environ, le Canada et l’Irlande ouvrent deux fronts supplémentaires, qui ne reçoivent que peu de résistance. Le débarquement est une grande réussite, la première région anglaise tombe. Afin de contrer la progression française chez les anglais, la Serbie avait lancé une RW en Auvergne, territoires du pont USA en France, afin de s’y engouffrer en cas de réussite. Heureusement, cette tentative avorta, prouvant que les français ne sont pas si noob que ce qu’ils pensaient. Le mardi 20, les trois compères décident de continuer l’assaut. La France se jeta sur Londres à 23h alors que l’UK tenta de bloquer l’invasion des irlandais, ceux-ci étant tiraillés entre récupérer Louth et pénétrer plus profondément en Angleterre. Les canadiens et français quant à eux avancent sans difficultés. Louth fut récupérée le 21 à midi. Enfin, à presque 20h30, l'Irlande conquiert le Yorkshire ! Le 22 Décembre, Plato eu la bonne idée de mettre la mission de 300 tués pour son pays. La Belgique n'ayant pas de guerre, elle en profita pour NE la France alors en guerre contre l'UK. A aucun moment le gouvernement Belge n'a soutenu cette attaque. La France a donc fait les efforts nécessaires pour assurer malgré tout un congrès à la Belgique. Mais ayant à cœur de mettre fin à ce conflit, la France rasa la Belgique le 27 décembre.

Puisque le front ouest fut fermé, les USA s'attaquèrent au Sud de la France occupé par les Serbes. Ayant choisi de voter pour un Natural Ennemi (NE) serbe, c'est avec courage qu'ils décidèrent d'attaquer l'Aquitaine, tandis que la Serbie avait choisi de relancer une RW en Rhône Alpes. Le Sud de la France devint alors le théâtre majeur de la guerre qui opposa TERRA+EDEN à ONE. Pendant ce temps-là, la France récupéra le reste des régions polonaises via des RW. On peut aussi signaler que l'Allemagne, qui était également envahi, réussira à virer les polonais de chez eux grâce à l'aide de la Croatie. Mais l'élément le plus important de l'eMonde fut l'invasion complète de la Pologne par la Croatie, la Roumanie et la Bulgarie ! C'est ainsi que le 6 janvier 2012, la France fut débarrassé des polonais et des serbes grâce à la coopération avec le Canada et les USA. Par la suite, les canadiens rendront les régions prises aux polonais tandis que les US restèrent avec 3 régions (Aquitaine, Midi, Languedoc) afin de pallier à une éventuelle invasion et de séparer la France de l'Espagne.


Image Image VS Image Image L'aide à l'Italie (Janvier 2012)

Le 15 janvier 2012, le président français, Pamplemousse, lança un NE contre la Serbie encore présente en Italie afin de supprimer leurs colonies qui, bien que n'apportant aucun bonus à la première puissance mondiale, lui assurait une tête de pont s'il leur venait l'idée folle d'attaquer notre beau pays.
Mais comme il s'agit d'un gouvernement d'incapables, aucun n'a su prévoir les actions de Plato, et l'attaque tant annoncée dans les shoots n'a pas lieux.
La bataille est donc lancée le lundi soir sur la Vallée du Jambon alors que l'Italie se libère déjà sans coups férir dans sa RW en Piedmont.

Entre le 22 et le 25 janvier, la Macédoine décida d'attaquer nos amis italiens et les coupa en deux en prenant Apulia, Molise, Lazio et Tuscany. N'arrivant à contrer seul leur progression en territoire italien, l'idée du gang bang de la Macédoine est lancée. C'est à ce moment que tout bascule: la Croatie lança sa loi de NE sur la Macédoine. Ne voulant pas se faire prendre par derrière, la Macédoine décida de lancer un RW en Apulia afin de fermer ce front en rendant temporairement la région aux italiens. C'était sans compter sur le corps expéditionnaire français qui s’engagea fortement dans cette RW pour la faire capoter, garder le territoire sous contrôle de la Macédoine, permettant aux croates de leurs fondre dessus. La région sera tout de même rendue aux italiens... Mais suite à cette bataille, la France vota son NE, décidant ainsi de réduire à néant les assauts macédoniens. Alors que les italiens se libèrent en Molise, la France s'empara de Tuscany, permettant d'obtenir un bonus de 100% en Weapon. Le 29 janvier, Lazio fut libérée par nos troupes et la macédoine se pris une déculottée.


Image Image Image VS Image Le traité de la crème Mont Blanc et la chasse à l'hongrois (Février - Mars 2012)

Après le plan mis en place par Vehairpe (ancien cp) et kev2969 (Terra), la France lança un NE contre la Suisse et attaqué en Romandie puis en Deutchweiss. Il s’agissait d’un accord entre nos deux gouvernements afin de passer pour aller chercher le dernier bonus food: du Deer !!! La Romandie fut rendue aux Suisses le lendemain matin grâce à une RW. La région Deutchweiss quant à elle, fut conservée afin d’avoir une connexion entre la région Deer et notre capitale, moyennant une compensation financière acceptable envers la Suisse. Ce bonus était très utile et la France alla le chercher dans une région Autrichienne, occupée par les Hongrois. Pour cette opération, la France eu le soutien de TERRA .

A noter également qu'au début du mois de février, un autre Babyboom arriva en France grâce, une nouvelle fois, à jv.com et un post de Jysix (près de 2 000 joueurs). Grâce à cette action, son parti devint n°1 en France et détrôna le Courant Alternatif, alors n°1 depuis au moins 2 ans.


Image Image Image VS Image Image L'attaque boomerang sur la Serbie en Italie (Mars 2012)

Le 20 mars, la France lança un NE contre la Serbie en Italie et dut abandonner ses régions en suisse et en Autriche pour éviter le surplus de drain. Ainsi entre le 20 et le 23 mars, la France repoussa les serbes en Tuscany, Piedmont et Liguria. Seulement les serbes décident de contre-attaquer et lancent à leur tour un NE. En sur-régime depuis des jours, c'est dans la Vallée d'Aoste que la France perdit l'initiative et l'effet boomerang se mit en place. L'UK, après s'être libéré de la France, l'attaqua à son tour en Picardie qu'ils gagnèrent. Heureusement, la France s'organisa pour repousser les assauts conjugués des serbes et des anglais. Ainsi la Serbie vit ses régions en Italie se libérer avec les RW tandis que les régions françaises furent reprises. En ce qui concerne l'UK, la France repris la Picardie et fit son retour en UK de nouveau avec l'aide des canadiens à la date du 5 avril 2012.


Image VS Image Image Image Image Le courroux d'ONE (Avril - Août 2012)

Vers la fin du dernier mandat de kev2969, ce dernier continua d'envahir l'Uk après qu'ils se soient libérés des canadiens avec l'aide des irlandais. Seulement voilà, ONE était dans une bonne période et la machine se remit en marche. La France fut repoussée à la mer et la Hongrie fit son apparition en Champagne-Ardennes et en Lorraine. La Pologne étant juste derrière.

Fraîchement élu président, Biduloh dur faire face au gang bang de ONE par l'intermédiaire de l'UK, de la Hongrie et de la Slovénie. La France réussira tout de même à repousser les anglais et les slovènes mais la Hongrie était plus forte. Au 20 mai, la France avait perdu la moitié de son territoire. Mais avec la présence des USA dans le sud est de la France, ces derniers intervinrent contre la Hongrie. Au 31 mai, la Hongrie ne possédait plus que 3 régions et l'Allemagne s'était réfugié en RA à cause de l'invasion par la Pologne de son pays. Mais la Pologne ne s'arrêta pas là et attaqua la France en reprenant les régions que les US rendaient à l'origine à la France.

Le 12 juin 2012, pendant la présidence surprise de Papa Frantz, la France doit également faire face au retour de la Slovénie qui prit la Corse et le PACA tandis que la Pologne possédait l'ensemble du nord est. L'Allemagne gardait RA et le Languedoc alors que les US contrôlaient le Sud est ainsi que la Basse Normandie. Malheureusement avec les RW organisées par ONE, l'Allemagne et les US perdirent leurs régions tandis que la Pologne s'engouffrait en France et que la Slovénie prit RA et l'Auvergne. Mais le Canada réédita l'action de plusieurs mois auparavant, c'est à dire un débarquement aux Pays de la Loire mais cela n'empêchera pas que la France fut rasée. Mais quelques jours plus tard, après que le Canada soit défait par la Pologne, la France réussit à rependre 2 régions : la Bretagne et les Pays de la Loire ainsi que 2 régions anglaises. Durant la présidence de Saberan, la France envahit entièrement l'Uk le 18 juillet 2012 à l'aide de l'Irlande et de l'Allemagne. Mais comme à son habitude, la Pologne alla à la rescousse des anglais et rasa la France en moins d'une semaine. Le gouvernement français se tourna alors vers la Slovénie et entreprit des actions pour les refouler de France. C'est ainsi que le lors de la fin du mandat de Saberan, la France possédait les 4 régions slovènes : PACA, Auvergne, RA et la Corse.Mais une semaine plus tard, le nouveau président français, Torfyn, ne pu rien faire contre la Pologne qui rasa encore une fois la France. Seule l'Aquitaine était encore américaine. Face à l'impossibilité de se battre contre la Pologne, Torfyn fit un traité avec la Pologne afin de récupérer des régions le 21 août. Ce traité comprenait la récupération de 10 régions ainsi qu'un pacte de non agression avec la Pologne et l'Angleterre avec une interdiction des US de lancer des RW. C'est d'ailleurs sous son mandat que la France quitta officiellement TERRA (qui n'était plus que l'ombre d'elle-même), le 31 août 2012.


Image Image VS Image Image Rupture du traité et nouveau gang bang (Septembre 2012)

Malheureusement, la France (dirigé par Asiah) cassa le traité à peine 15 jours après promulgation en libérant la Bourgogne. La réaction ne se fit pas attendre et la France fut, pour la énième fois, rayée de la carte par la Pologne et la Macédoine le 20 septembre 2012. La Macédoine qui avait réussi également à libérer l'Aquitaine des mains des américains et de la reprendre ensuite. Mais une fois de plus, ce sont les USA qui s'en alla éjecter la Macédoine de la France en reprenant tous ses territoires et en laissant la Corse à la France. Ainsi le 5 octobre 2012, et l'arrivée d'AlexMCS182 en tant que président, la France possédait une région et un mur américain les protégeant des polonais mais toujours près de la Macédoine.


Image VS Image Image Image Les 3 guerres d'affilées (Octobre - Décembre 2012)

Avec l'accord des USA, la France entreprit de récupérer l'ensemble de leur région tandis que la Macédoine lança son attaque contre la Corse. Au 31 octobre, la France ayant reprit l'initiative après avoir perdu la Corse, récupéra le Piedmont et Aosta Valley aux mains des macédoniens. La France en profita ensuite pour rendre la Pied mont et la Sardaigne à l'Italie et récupérer la Corse. Grâce à ces victoires, la guerre contre la Macédoine pris fin le 8 novembre 2012.

Mais le 23 novembre, la Pologne lança un NE afin de raser à nouveau la France et fit libérer Aosta Valley. Privant ainsi la France d'un congrès de 20 personnes puisque la France ne possédait plus que 2 régions le 26 novembre. Souhaitant que son allié serbe puisse prendre les régions du Sud, la Pologne libéra les 5 régions sudistes. Et c'est donc à partir du 10 décembre, sous la présidence d'Ylirion, que la Serbie lança son offensive à la quête du rubber en Aquitaine qu'elle acquit le 14 décembre 2012.


Image Image Image Image Le traité polonais (Janvier - Mars 2013)

En janvier 2013, Kinea LaReine alors présidente signe un traité avec la Pologne avec un traité de non agression avec l'UK et la Serbie sur le sol français. Ce traité redonne à la France une région en échange d'un versement mensuel de 15 000 FRF. Suite a ce traité, un mouvement de contestation mené par Leuch émerge. Les troupes résistantes effectuent un raid contre la Pologne. La région ne sera pas gagnée et le traité sera donc maintenu mais le ton est fixé entre le gouvernement et les opposants.

En février 2013, Jessica Binai entame des négociations avec la Pologne pour un nouveau traité. Il soumet une proposition au peuple eFrançais : 3 régions contre un loyer de 40 000 FRF + 20 000 le premier mois. Le traité est cependant refusé par le peuple ( 120 OUI contre 173 NON ). La Pologne reprend ainsi Paris, l'unique région française. Cependant, après un fail militaire quelques jours plus tard, Jessica Binai décide de signer le traité redonnant ainsi 3 régions à l'eFrance. Vous pouvez retrouver l'annonce de ce traité ici dans ce qui est et restera un des JO les plus contestés de notre Histoire.


La "pseudo" entrée dans EDEN (Avril 2013)

En avril 2013, l'ayant promis dans son mandat précédent, Desperados51 et son gouvernement français décidèrent à rentrer dans EDEN (en temps que membre "test"). Le débat sur une entrée ou non dans EDEN a duré plusieurs semaines mais le gouvernement a donc fini par trancher. Malheureusement, l'avenir ne leur donna que peu de satisfaction puisque la France ne fut jamais reconnue comme membre d'EDEN. Car un mois plus tard, l'alliance fut dissoute.


Image VS Image La Belgique, une fois (de plus) (Fin Avril 2013)

Après l'officialisation de la France comme membre d'essai d'EDEN, l'eFrance et l'eBelgique entamèrent une Training War ( = Guerre d'Entraînement ). Sur le plan, la Belgique est plus faible que la France mais cependant, elle bénéficie du soutien de son allié polonais durant cette campagne. La France réussira à envahir Bruxelles et la Flandre mais fasse aux MPPs de la Belgique, sera repoussée jusqu'en Nord Pas De Calais. Une fois l'initiative récupérée par la France, la guerre fut stoppée pour éviter un autre retour des belges. A la fin de cette campagne, Desperado51 signa un nouveau pacte avec la Pologne évitant ainsi un contact direct entre la France et la Belgique. Ce traité incluait un pacte de non agression envers l'UK, la Pologne et la Serbie. Une rupture d'un de ces PNA entraînerait une rupture du traité.


A la quête d'une orientation diplomatique stable (Depuis Mai 2013)

Depuis le mois de mai 2013, les gouvernements successifs de Nicolas Bonaparte, Jessica Binai et de ZeMaKubeX cherchent une véritable orientation diplomatique à l'eFrance.

Sous la présidence de Desperados à été lancé un grand sondage "Where the fuck is eFrance" afin de connaître la perception des pays envers la France, qui est resté relativement isolé diplomatique depuis la chute de TERRA (août 2012). En parallèle, une tentative de relancer le Corps Diplomatique (organisme chargé des ambassades) pour avoir davantage de contact, et donner une meilleure visibilité à la France. Etant donnée la pénurie de volontaire, le projet n'aboutira pas (les échecs avec le CD sont récurrent).
A côté de ça, la France se positionne clairement anti-TWO, et garde contact avec ces anciens amis d'EDEN Croatie, Albanie, Bosnie, mais aussi, entame un rapprochement avec les pays de CoT, afin de voir un bloc compact anti-TWO. Elle dit aussi au revoir à des très bons alliés Grèce, Portugal, Roumanie, Ukraine qui se positionnent clairement pro-TWO (la Grèce ayant carrément rejoint TWO durant le mois de Juin). A côté de celà, les rapports avec la Turquie se dégrade, la France n'ayant pas voulu prendre part dans la guerre qui les opposait à la Macédoine (Avril 2013), guerre qui a d'ailleurs fait énormement de drain, quand les USA en ont eu le plus besoin pour repousser la Serbie jusqu'au Midi-Pyrénée afin de récupérer le bonus rubber. Cette attaque sur les USA entrainera d'ailleurs de gros ennuis pour la France. En effet, les Polonais nous ayant céder la Bretagne peu avant dans l'accord de notre traité, les USA sont obligé de nous raser complètement pour récupérer la région qu'ils désirent tant : Aquitaine. Après avoir réussi à la libérer, le président américain, Artela loupe le NE et le lance trop tard : La Serbie récupère alors Aquitaine, et la France se fait quand même rasé (début mai 2013). Ceci va durer tout le mois de mai, car en effet, débarque le premier concours des MU. Tout les pays tapent alors dans leurs batailles, et la France se retrouve face à une forte opposition pour récupérer ces régions (souvent terminé de peu, 80-83). Dans le même temps, l'Espagne lance un NE sur la France, pour le concours des MU. Des négociations sont entamés avec la Pologne, et l'Espagne rendra donc les régions à la fin du concours, et ce, plus facilement que les américains, ce qui entraina un sentiment amer pour beaucoup de français. Fin mai, nous réussissons enfin de nous libérer, et nous revoilà donc avec 5 régions.
Durant cette période, des MPP ont été signé avec les nations majeurs de CoT, et celle dans le besoin : Bulgarie, Chili, Macédoine, Japon, Indonésie.

En début juillet, ZeMaKubeX tente de créer une coalition antiTWO et ainsi créer une charte afin de poser les bases d'une future alliance. Futur alliance qui sera créer, mais sans la France. En effet, dans notre dos, la Croatie à décider de monter une alliance sans nous en informer (Impérium) considérant la France comme "outside associates". En effet, les Croates comptait sur une partie de TWO : Pologne, Espagne, Hongrie afin de ramener des dégats. L'alliance ne verra finalement pas le jour.
La dernière action en date reste le NE sur la Serbie : en plein concours des MU. Pour avoir un bonus de 10% supplémentaire, il nous fallait un Natural Ennemy (NE). Après avoir cherché pendant 3 jours à avoir cherché des guerres d'entrainement (TW), et en plein Gang-Bang Serbe, le président décide de lancer un NE. Celà ne s'est pas passé tout à fait comme prévu, car en effet, la Serbie à été repoussé jusqu'a Belgrade, sa capitale. La conséquence direct sera une fureur Serbe, qui feront pression sur les Polonais, qui nous avait alors assuré qu'ils ne bougeraient pas. La Pologne entame donc un rasage de la France, après que la France ait brisé le NAP qui les liait aux Serbes et Polonais depuis 6 mois.
Modifié en dernier par Hitoyoshi le 12 déc. 2014, 12:25, modifié 8 fois.
Image

Avatar du membre
Hitoyoshi
Gouvernement
Messages : 9017
Enregistré le : 28 févr. 2010, 12:56
Profil IG : 2852992
Localisation : Noyal sur Vilaine

[Lecture] Histoire de l'eFrance

Messagepar Hitoyoshi » 10 févr. 2014, 19:33

Image VS Image A la recherche d'un second souffle (Juillet 2013)

Mais un élément changea la donne pour l'eFrance. En effet, un joueur français ayant une chaine Youtube assez connue (Bill Silverlight) , en profita pour faire de la pub et créer un Babyboom. Ce BB eu lieu le 25 juillet et ramena un peu moins de 2 000 joueurs en eFrance avec un parti créé pour l'occasion : Fédération Républicaine. Ce taux élevé de joueurs permis à l'eFrance de dominer en D1 puis en D2 dans ses batailles, ce qui sera utile par la suite. Grâce à ce BB, Bill Silverlight fut élu président. Au même moment, le 7 août, la Pologne termina son invasion intégrale de la France.

Au cours de son mandat, Bill Silverlight fut assez chahuté par son absentéisme et par un vol. En effet, le 13 août, la France a été victime d'un vol sans précédent dans son histoire : approximativement 8 000 G et 3M de FRF avaient été dérobés. Suite à ce vol, le président avait contacté les administrateurs du jeu, afin de savoir si quelque chose était fait, et s'il était possible de connaître l'identité du voleur. Quelques heures plus tard, un joueur du gouvernement, Visa Von Nouris, fut tempban, pour "enquête". Le lendemain, le gouvernement reçu une réponse des admins : "Le joueur qui a volé n'a enfreint aucune règle,mais n'a aucun droit sur cet argent donc nous ne pouvons pas lui laisser. Mais, nous ne pouvons pas non plus vous le rendre, car c'est la responsabilité du CP de confier l'argent de l'état à des joueurs de confiance". Plato décida donc de faire disparaître la totalité de l'argent volé du module économique. Après une vive protestation des joueurs de France et de l'eMonde, Plato dû "céder" et rendre l'argent même si une infime partie fut retirée du compte du président.


Image Image Image VS Image Image Image L'éveil français (mi-Août 2013)

Le 16 août, la Pologne commença à libérer le sud de la France pour que la Serbie puisse reprendre les régions du Sud dont l'Aquitaine (rubber). La France profita de ce moment pour lancer, le 20 août, un Air Strike victorieux à Volga Vyatka contre les hongrois qui occupaient encore 2 régions russes. Une fois cette région acquise ainsi qu'un congrès, la France et ses alliés décidèrent, une nouvelle fois, de "virer" les serbes su sud de la France.


Image Image VS Image Image La victoire contre SloSerbie (Début Septembre 2013)

La France pu donc se reposer sur la force de ses D1 et D2 (BB du mois précédent) pour gagner ses batailles contre la Serbie et libérer le Sud une nouvelle fois entre le 28 août et le 2 septembre. Profitant de ces victoires, la France déclara la guerre à la Slovénie (occupant de l'Italie) le 3 septembre. La France fut, peu de temps après, aidé par la Croatie pour libérer l'Italie des slovènes. Mais pendant ce temps, les serbes en profitaient pour remonter l'Italie qui se libérait pour se retrouver en face de la Corse et des territoires français. Et malheureusement, à cause des RW fréquentes, du front serbo-slovène et de la seconde invasion hongroise en Russie, la France perdit Volga Vyatka le 11 septembre, durant le mandat de Liberticide. Ce n'est que le 14 septembre que la Slovénie fut "jetée" hors d'Italie.


Image VS Image Image Image ImageLe fail britannique et le retour de TWO (mi-Septembre - Octobre 2013)

En souhaitant faire la guerre au Royaume-Uni, la France libéra le Nord Pas De Calais le 15 septembre. Mais en raison d'une mauvaise gestion du gouvernement, la campagne tourna court et les britanniques prirent le NPDC. Deux jours plus tard, le congrès français vota pour l'intégration de la France dans l'alliance Circle of Trust (plus connu sous le nom de CoT) en temps que membre d'essai. Le 20 septembre, le président français fut impeach en raison de l'ingérence du gouvernement face au congrès. C'est ainsi qu'Elynnie lui succéda en raison de sa seconde place à l'élection présidentielle.

Mais le changement de présidence ne changea rien puisque que les RW en Italie et l'attaque des serbes eurent raison de l'avancée des français. Afin de retarder l'échéance de l'arrivée des serbes en Aquitaine, le gouvernement attaqua l'Espagne en Navarre le 22 septembre. L'eFrance pu conserver son congrès mais fut à nouveau rasée le 27 septembre.

Profitant des nombreux fronts des polonais, les français réussirent à libérer la Lorraine le 1er octobre et la garder une dizaine de jours avant que la Pologne ne puisse la reprendre, sous le mandat de Zoragan.


Image VS Image ImageLe retour de la France (Novembre 2013)

Le 04 novembre, après avoir été maintenu à flot durant quelques temps, le Haut Commandement de CoT pris la décision de mettre fin à l'alliance.
Il fallut attendre le 19 novembre pour voir à nouveau le mot "France" sur la carte. En effet, c'est à partir de cette date et du premier mandat de gigilatrik que la France se libéra. A la fois des serbes à nouveau mais aussi de l'ensemble du territoire français conquis par la Pologne. Le 1er décembre, la France possédait ses 22 régions. Ce fut la première fois, depuis longtemps que la France retrouva l'intégralité de ses régions.


Image VS Image Image ImageUn nouveau French Toast (Décembre 2013)
Mais la joie fut de courte durée. Le 10 décembre, la Pologne ouvrit les hostilités en attaquant la Champagne-Ardennes par la Belgique. Le 12 décembre, c'était au tour des anglais en NPDC. Et l'Espagne via Aquitaine, le 13 décembre. Au jour de Noël, la France était pratiquement rasée mais elle se concentra sur le front britannique en les attaquant chez eux. Ainsi au 1er janvier, la France ne possédait plus que le PACA et une région anglaise. L'escarmouche avec les anglais finit le 6 janvier 2014.


Image VS Image Image Image Image De la fin de TWO vers une nouvelle ère (Janvier 2014)

Au cours du mandat de niceone30, la Pologne libéra les régions sous domination anglaise pour les reprendre afin d'éviter une autre guerre entre les français et les anglais. Au même moment, les serbes, alors membre de TWO au même titre que l'Espagne, libéra les régions sous contrôle espagnol pour les prendre par la suite et ainsi avoir à nouveau le Sud de la France (avec le rubber). Cet acte précipita la fin annoncée de TWO, le 15 janvier 2014. L'Espagne fut donc bouté hors de France par l'intermédiaire de la Serbie, tandis que le Royaume-Uni n'avait plus de régions en France. En même temps, niceone30 fut impeach en raison de l'inactivité de certains membres du congrès qui n'avaient pas remarqué qu'il s'agissait d'une fausse loi, lancée à cause de l'IRL. C'est Tungo qui endossa le rôle du président, même si ce dernier laissa l'ancien président gérer la France avec les anciens membres du gouvernement volontaire. En vue de la formation des futures amitiés/alliances, la Serbie donna une région à la France au Languedoc, juste avant les élections législatives afin d'avoir un congrès. Le 21 janvier, Tungo organisa une sondage afin de positionner l'opinion géopolitique des français. Le résultat fut assez significatif : 70% pro-Sloserbe, 10% pro-Spoland et 21% souhaitaient une autre voie ou n'avaient pas d'idée.


Image VS Image Le nouveau visage de l'eMonde (Février-Mars 2014)
En vue de l'activité géopolitique due à l'explosion de la dernière alliance (TWO), le gouvernement français, par l'intermédiaire de son président SPQN, tissa des liens avec le camp anti-Spoland (Espagne + Pologne) dont la Serbie, la Roumanie et la Slovénie. Afin de profiter, une nouvelle fois, des différents fronts des polonais, les français libérèrent la Franche-Comté le 11 février. A cette même date, l'alliance anti-Spoland vu le jour sous le nom d'Asteria (Argentine, Grèce, Hongrie, Roumanie, Serbie & Slovénie). Le lendemain, ce fut au tour de l'alliance de Spoland sous le nom de Sirius (Pologne, Espagne, Croatie, USA, Turquie & Royaume-Uni).

Le 25 février, l'alliance satellite d'Asteria, LETO, est fondée par 6 pays (Moldavie, Biélorussie, Colombie, Israël, Taïwan et Portugal). Alors que l'eFrance était un des pays actif dans la création de cette alliance (tout comme le Canada), elle en fut "écarté" en raison d'un refus d'un des membres d'Asteria. La France ne rejoignit LETO que le 6 mars. En parallèle, une autre alliance fut créé (pro-Sirius cette fois) : Aurora. Cette dernière regroupe 7 pays : Allemagne, Bulgarie, Chili, Indonésie, Paraguay, Irlande et la Macédoine. Soit des anciens membres de CoT.

Peu de temps avant, le 28 février, les Etats-Unis attaquèrent l'eFrance qui venait de se libérer des polonais. En l'espace d'une semaine, ils récupérèrent la moitié nord de l'eFrance dont le Poitou (rubber). A l'inverse, les serbes perdirent l'ensemble de leur possession en eFrance tandis que les espagnols leur prirent l'Aquitaine (rubber) et Midi-Pyrénées. Le 8 mars, les français lancèrent un NE contre l'UK dont ils prendront une région. Cette attaque fut coordonnée avec la Finlande, la Norvège et la Moldavie. Elle avait pour but de libérer indirectement les pays scandinaves des anglais. Mais l'acquisition de cette région anglaise fut bref et la France ne tarda pas à être à nouveau attaquée mais cette fois par les italiens qui profitèrent de la situation. En plus de cela, le second mandat de SPQN a été très critiqué surtout au niveau de la communication.

A la mi-mars, la Hongrie décida de quitter Asteria pour diverses tensions au sein de l'alliance. Pendant qu'un tournoi IG se préparait, la France et l'Italie décidèrent de faire un TW pour bénéficier de ce tournoi et ses bonus. En même temps, le Chili avait lancé un AirStrike en Europe et affrontait la Serbie (en prenant des régions d'origines françaises) puis la Hongrie. La France était donc réparti en 3 zones: le Nord sous domination américaine, le Sud-Est sous possession chilienne et le reste étant pour le moment français avec 2 régions italiennes (Sardaigne et Sicile). La Pologne n'ayant toujours pas "bougé".
Modifié en dernier par Hitoyoshi le 04 déc. 2014, 22:50, modifié 5 fois.
Image

Avatar du membre
Hitoyoshi
Gouvernement
Messages : 9017
Enregistré le : 28 févr. 2010, 12:56
Profil IG : 2852992
Localisation : Noyal sur Vilaine

Re: [Lecture] Histoire de l'eFrance

Messagepar Hitoyoshi » 02 déc. 2014, 21:35

Image VS Image Image Image Image Image La saison des gang-bang (Avril 2014)

A la fin du mois de mars, le Chili en profita pour lancer un NE contre la France. La France, sous la houlette de Saint_BoBi, continua sur sa lancée et lança un NE avec l'aide de la Grèce contre les italiens. Mais ce fut un cuisant échec en raison du manque de coopération et de communication des grecs. Pendant ce temps, le Sud de la France fut envahi par le Chili et leur NE prit fin. Alors que la France se libérait des américains, trop occupé à envahir le Canada, LETO se décida alors à ouvrir différents fronts et attaquer l'UK : Pakistan vs Belgique puis Pakistan + France + Taiwan + Norvège vs UK.

Malheureusement tout ne se passa pas comme prévu. Taiwan ayant mis 4 jours à lancer un AS contre l'UK, laissa le Pakistan seul contre l'UK qui renvoya ces derniers chez eux. Les anglais allèrent donc demander de l'aide à leur alliance et la France fut l'objet d'un quadruple NE. En plus des anglais, on retrouvait les chiliens, les belges mais aussi les allemands ! Mais le nombre de NE allait diminuer car le Chili avançait trop vite et coupa la route aux allemands et aux belges. La France et Taiwan préférant se concentrer sur l'UK plutôt que le Chili, ces derniers invitèrent les USA à prendre le rubber en Poitou Charentes. A la fin du mois d'avril, la campagne contre l'UK prit fin avec la disparition de la France de la carte.

Image Image VS Image Le retour de la campagne italienne (Mai 2014)

La date pourrait faire sourire mais le 8 mai, la France libéra la Lorraine contre les allemands. Profitant des RW contre le Chili, la France libéra Rhône-Alpes. Les italiens ayant lancé un NE, le gouvernement de JulianFR décida alors de mener une campagne contre ces derniers avec l'aide des slovènes. Mais ayant peur d'un NE du Chili, les slovènes durent libérer la Piémont et faire un passage entre les régions italiennes sous possession française et les régions possédées par le Chili. Le Chili en profita donc pour NE la France et les raser à nouveau.

Image Image VS Image Image Image L'Argentine s'invite à la fête (Juin 2014)

Alors que la France a NE l'Argentine dans le cadre d'un plan Asteria*Leto durant le mandat de Hans.Bauer et les laisse progresser dans les régions récemment libérées, le Chili, suivis par la Pologne et la Belgique, lancèrent un NE afin de mettre des bâtons dans les roues des français. Tandis que l'Argentine progresse en France en reprenant les territoires que la France libére au fur et à mesure, les argentins libèrent les régions espagnoles afin de réinitialiser la détermination. Les argentins donc ont pris la décision de NE l'Espagne, ce qui a été suivi par un NE espagnol afin de riposter. C'était une décision risquée, car l'Argentine ne pourra pas NE la Pologne si celle-ci atteint leurs frontières avant que le front espagnol ne soit fermé, donnant ainsi l'initiative à la Pologne. En même temps, les polonais étaient en train d'attaquer la Lorraine. Durant cette période, les USA furent renvoyés de Sirius.

L'Argentine continua alors de progresser à travers les territoires français jusqu'à avoir une frontière avec le Royaume-Uni via la Basse Normandie, inexploitable pour le moment car ils avaient encore des frontières et 5 jours de NE avec la France, ce qui laissait du temps aux polonais pour atteindre les argentins avant qu'ils ne menacent les britanniques. Cependant, le Chili venait de prendre la Picardie et d'attaquer Paris, coupant ainsi la route la plus directe entre la Pologne et l'Argentine. Les polonais ne se démontaient pas et firent le tour par la Franche-Comte, et prendront ensuite le Rhône Alpes et l'Auvergne pour avoir une frontière avec les argentins. De leur côté, les argentins ont bel et bien confirmé leur NE sur l'Espagne, contrairement aux sapins qui ont annulé le leur. Au nord, l'UK se tient prêt à recevoir l'Argentine et a donc annulé son NE sur la Norvège, qui a fait de même afin de ne pas permettre à l'UK de reprendre les deux régions qu'ils ont capturé.

A la mi-juin, la France se mit en tête de faire un AirStrike en Asie. Et c'est ce qu'elle fit contre les Philippines avec succès. En réponse à ça, l'Indonésie est venue se mêler de ça. La France a donc essayé de leur couper l'herbe sous le pied en tapant pour les Philippines en Palawan. Cela permettait d'isoler la deuxième région pour avoir un congrès à 20 personnes.

A la fin du mois, la Pologne étant venu au secours des anglais contre l'Argentine, ces derniers furent virés d'Europe tandis que le Chili rasa la France à nouveau. La France ayant perdu sa région aux Philippines.

Image VS Image Place à Salengro (Juillet 2014)

Au début du mandat de Salengro, l'eFrance était occupée par le Chili, la Pologne et les USA. Entre temps, après la création de la MU ADL son commandant DocteurGreg a proposé des CO généreux sur différentes batailles en visant le but louable de libérer notre beau pays. Plusieurs régions ont été libérées grâce à lui, mais des RW furent également lancées dans les régions occupées par les Etats-Unis ; ainsi les négociations ont du être rompues. Dans le même temps, le Gouvernement et le Congrès ont validé le lancement de la campagne en Suisse, qui devait nous apporter quelques bonus sympathiques. La présence de différents fronts a dispersé les dégâts qui se sont concentrés sur les RW par l'action des Co de l'Armée de Libération, entraînant une perte des batailles contre la Suisse et le recul français.

Les Etats-Unis avaient bien entendu peur de se faire envahir ; en effet ils se sont retrouvés attaqués sur leur propre territoire et la France a gagné la bataille du New Jersey avant de marcher sur l'Etat de New York, cela grâce à l'action de DocteurGreg mais également, il ne faut pas l'oublier, aux combattants français et alliés qui, bien qu'en profitant des CO de l'ADL, fournissaient les dégâts. Les Etats-Unis ont tenté de négocier directement avec DocteurGreg pour signer un cessez-le-feu incluant dans les clauses la reprise des régions françaises libérées contre un versement monétaire mensuel. Il est bon ici de rappeler que personne ne peut négocier au nom de l'eFrance si ce ne sont les citoyens élus par leurs compatriotes ; il était donc considéré que DocteurGreg négociait en son nom et en son nom seulement.

Une tentative de négociation a eu lieu pour obtenir un traité tripartite entre les eUSA, l'eFrance et DocteurGreg représentant l'ADL. Cette tentative a été avortée par l'inflexibilité du Gouvernement et du Congrès quant à une clause que DocteurGreg voulait imposer : il exigeait le départ du Ministre de la Défense en place, pour des raisons s'avérant en grande partie personnelles, sans quoi, il gardait la totalité de la compensation financière des Etats-Unis pour cesser la guerre et leur laisser occuper 2 de nos régions . Les Etats-Unis ont ainsi signé un traité avec DocteurGreg, moyennant 100 000 CC par mois en échange de deux régions françaises et d'une promesse de sa part de ne pas soutenir de RW sur ces régions. DocteurGreg a ainsi vendu deux de nos régions pour lui et pour lui seul.

A la fin du mois de juillet, la France, le Canada et le Portugal s'organisèrent pour former un pacte d'amitié nommé ATLAS qui symbolisait leur amitié. Mais pour beaucoup il s'agissait en fait d'un projet d'alliance et d'un éventuel départ de LETO qui était alors désorganisé. Le Canada et le Portugal ayant signifié qu'ils avaient lancé un référendum sur Atlas et sur une sortie de Leto, la France en fit de même. Sauf qu'à l'inverse des deux autres, la France était favorable à une sortie de LETO.

Image VS Image Image Image Vers un départ de LETO (Août 2014)

En dépit des absences répétés du président français, misterdo, le mois d'août fut marqué par le retrait progressif du Chili de la France mais surtout pour son départ de LETO. Les raisons sont nombreuses dont le manque de coordination et d'efficacité de LETO. Préférant faire cavalier seul, la France quitta LETO le 20 août 2014. La France continua cependant à soutenir ses amis d'ATLAS mais également ASTERIA/LETO. Mais le Chili voulu relancer sa guerre contre la France et lança un NE accompagné quelques temps plus tard par la Pologne. A noter que les anglais occupaient encore la Picardie depuis l'échec de la campagne anglaise. Mais ce n'était qu'une question de temps avant qu'une RW fut lancée et que le Chili récupéra la région.

Image Image Image VS Image Le Chili bouté hors de France (Septembre 2014)

Durant le mandat de sheik tonboule, la France connut un nouveau vol assez original. En effet, un congressiste du nom de Cardinal de Richelieu ou CdR (qui se nomme maintenant The Flying Chatoune) lança une loi de transfert d'argent entre le compte IG de la France et une organisation "Trésor Public" qui est celle du gouvernement. Sauf que cette fois-ci, bien que le nom ressemblait, il s'agissait d'une autre orga qui avait été renommé en "Trésor PubIic". Les autres congressistes n'ayant pas vu la supercherie, ni que le lien était différent, adoptèrent la loi de transfert de 100 000 FRF. Ayant vite réagit, le gouvernement récupéra l'argent et confisquèrent l'organisation de CdR et le bannirent du forum.

Mais ce qui fut surtout marquant était le fait que la Serbie, la France et le Canada s'attaquèrent au Chili. En effet, la Serbie et le Canada avaient décidé de se débarrasser des chiliens en Europe. Et ça passait par la France. La Serbie commença donc les hostilités. Le Chili réagit alors en attaquant les canadiens tandis que la France soutenait ses deux alliés. Alors que les serbes progressaient bien contre le Chili, le Canada eu beaucoup de mal à faire face aux chiliens. A la mi-septembre, l'attaque chilienne contre le Canada finit par échouer et les canadiens firent le chemin inverse et se lancèrent à l'attaque de la Bretagne, alors sous le contrôle du Chili. Les serbes avaient, eux, bouté les chiliens du Sud de la France. Et quelques temps plus tard, le chili était rentré chez lui.

Image VS Image La Pologne fait le ménage (Octobre 2014)

N'ayant plus le Chili en France, la Pologne profita de cette opportunité pour reprendre les régions que le Canada puis la Serbie avaient libéré pendant le mandat de gigilatrik. Durant la première partie de son mandat, le gouvernement français concentra ses efforts pour faire face à la Pologne directement via les MPP. Mais face à la puissance polonaise, la France ne fit pas long feu. Mais pendant la seconde partie de son mandat, gigilatrik tenta de faire des traités de paix (NAP) avec les américains et les polonais. Ces derniers n'étant plus enclin à discuter, il fallut se concentrer sur les américains. Et c'est comme cela que la France fut en mesure de récupérer la Bretagne et la Basse Normandie avec un accord de principe et de confiance entre les deux pays. Les USA faisant barrage aux polonais en gardant les Pays de la Loire, Paris, la Haute-Normandie, la Vallée de la Loire et le Poitou-Charentes.

Image Image Image Image VS Image Tout le monde aime le rosbeef (Novembre 2014)

Profitant de ces régions, la France se décida de venir en aide au Canada qui avait été attaqué par l'UK. Formant une coalition avec ATLAS (Canada + Portugal) et le Brésil, le Canada fut rapidement libéré et l'UK partagé entre les 3 autres membres de la coalition. Mais la France ne garda pas longtemps les régions tout comme les portugais. A la fin du mois de novembre, seul le Brésil possède encore près de la moitié de l'UK.

Pendant ce temps la France essaya d'obtenir d'autres régions auprès des américains mais ces derniers hésitent encore sur ce point. Avec la chute de Sirius à la fin du mois de novembre, Asteria et Leto commencèrent à s'imaginer un plan pour attaquer la Pologne. Cette dernière s'étant isolée indirectement en provoquant la dissolution de Sirius tandis qu'Aurora commence à fléchir contre Asteria et Leto.

Image VS Image BB is coming (Décembre 2014)
Le 28 novembre, un début de BB commença. Ruurk Rage fit tweet pour promouvoir le jeu erep. Etant manager d'une communauté appelée Eclypsia, il invita ses membres à le rejoindre. Le 29 novembre, il créa son parti ainsi que sa MU. Tout d'abord sceptique quant à l'arrivée de cette communauté qui semblait s'isoler, la communauté française émit beaucoup de doutes. Mais après quelques temps et des éclaircissements de la part de Ruurk, tout rentra dans l'ordre. Grâce à ce BB dont il fut l'artisan, Ruurk fut élu président le 5 décembre entouré du gouvernement précédent pour l'épauler.

Au fur et à mesure de son mandat, il commença à prendre des décisions seuls sans tenir compte de certains avis. Il resta uniquement sur twitter et skype refusant d'aller discuter sur IRC ou s'intégrer au forum. Se fermant ainsi avec la plupart du gouvernement qui n'avait/allait pas sur skype.
Pendant la bataille de Bourgogne, qui avait pour but de reprendre de force une région sous contrôle serbe, Ruurk dépensa une grosse partie de son argent ainsi qu'une infime part du MinEco (60k FRF sur les 200k FRF envoyés au départ). Les MinEco (Bahamut66 et Nicolas Bonaparte) ayant refusés de dépenser excessivement durant cette bataille. Leur avis/décision étant assez partagés au niveau du gouvernement. Ce mode de fonctionnement fut longuement reproché aux MinEco, Ruurk ayant une vision différente de l'utilité du MinEco. Le conflit partit de là pour arriver à une scission entre les deux parties et un refus des MinEco (qui furent virés du gouvernement comme presque tout le gouvernement) des céder les organisations du gouvernement renfermant l'argent accumulé depuis des années. C'est finalement le 20 décembre, que les ex-MinEco finirent par rendre les orgas au CP, qui est l'unique responsable des organisations en eFrance.

Le 23 décembre, en milieu de matinée, Ruurk annonça passer en mode 2-clik en raison des "agissements de la communauté contre lui". Suite à cette annonce, lse congressistes se réunirent sur le forum pour discuter s'il fait ou non l'impeach. Le MinEco prévenant d'un possible vol en cas d'impeach, constata que le mail du Trésor Public avait été modifié. Voyant ce débat, Ruurk réagit en menaçant les congressistes face à l'impeach et que cela pourrait avoir des conséquences comme la prise de pouvoir (TO) du congrès en créant 5 partis dans le TOP 5. Voyant cette réaction, les congressistes essayèrent de le raisonner en tentant notamment de savoir s'il allait faire un gouvernement mixte. Quelques après, Ruurk se décida finalement à rien faire.

Ce n'est que le lendemain en début d'après-midi, que le vol du TP (2 870,16 G et 823,28 FRF) est découvert. L'impeach est lancé quelques temps après. Ruurk finit par avouer pendant que l'impeach se profilait. Il annonça tout d'abord redonner l'argent à la fin de l'impeach au MinEco. Mais il finit par décider de garder l'argent et de le redistribuer à la hauteur de 85G/joueur pour augmenter les terrains d’entraînements. Mais il s'agirait alors de faire bénéficier que seulement une trentaine de joueurs.

C’est pour cette raison que, le lendemain, Miltiados, en tant que médiateur, réunit Ruurk et Nicolas Bonaparte afin de discuter et de trouver un accord commun qui pourrait satisfaire tout le monde et réparer les tords de Ruurk dues à son manque d’expérience qu’il a confessé lui-même. Mais ce qui était fait était fait et il fallait trouver une voie commune. Ruurk s'engagea donc à rembourser le TP tout en continuant à financer l'aide aux nouveaux joueurs. Ruurk se plia ainsi aux règles du gouvernement pour la gestion des aides aux Trainings Grounds (TG) afin de minimiser les pertes possibles. Ce processus fut alors proposé au congrès qui débattu pour savoir si ce système leur convenait ou si Ruurk devait d'abord rembourser intégralement la somme vidée du TP avant de continuer l'aide aux nouveaux pour améliorer leurs terrains d’entraînements.

Entre-temps deux traités furent donc signés, l'un avec les USA et l'autre avec la Serbie, garantissant ainsi une dizaine de régions sous contrôle français. Après l'impeach, le gouvernement de transition de Salengro géra les affaires courantes en attendant l'élection du 5 janvier 2015.
Modifié en dernier par Hitoyoshi le 04 janv. 2015, 22:02, modifié 9 fois.
Image

Avatar du membre
Hitoyoshi
Gouvernement
Messages : 9017
Enregistré le : 28 févr. 2010, 12:56
Profil IG : 2852992
Localisation : Noyal sur Vilaine

[Lecture] Histoire de l'eFrance (Décembre 2008 à 2009)

Messagepar Hitoyoshi » 06 déc. 2014, 22:32

L'année 2008
viewtopic.php?f=296&t=23804

Image
Le premier fait marquant fut l'opération "French Toast" qui consista à l'attaque simultanée de la Suède, les USA, l'Espagne, le Canada et l'UK (tous membres d'Atlantis) contre la France. Le plan d'ATLANTIS était de rendre au mouvement indépendantiste Suisse ses premières régions pour le 15 décembre. Atlantis n'envoya aucun ultimatum à la France et décida seule d'entrer en guerre. Parallèlement, les forces argentines lancèrent un assaut contre les indonésiens qui occupaient l'ouest de l'Afrique du Sud, occupant ces derniers, ils permirent aux autres pays membres d'Atlantis de lancer leur attaque sur la France.
La raison officielle donnée par la Suède, était que les régions françaises visées possédaient une grande quantité de bois. Les autres pays ont été accusés d'être partis en guerre pour les mêmes raisons, bien qu'aucun ne le confirma. Coïncidence ou pas, les premières régions françaises envahies étaient dotées d'une grande densité de matières première. Mais en raison de la mauvaise organisation d'Atlantis, la France et ses alliés de PEACE repoussèrent l'invasion mais laissèrent l'Italie garder l'Aquitaine, le PACA et les Midi-Pyrénées afin de faire un bloc contre l'Espagne, le plus puissant des voisins.

Quelques temps après, la France lança une attaque sur la Belgique, avec le soutien de ses alliés (PEACE). Le Royaume-Uni avait cru bon de faire ingérence dans les affaires françaises en soutenant l'indépendance suisse au mépris du travail diplomatique que la France menait depuis des semaines. La Belgique avait fait le choix démocratique, il y a plusieurs mois, d'être sous domination anglaise; ce choix était celui de la majorité flamande, contraignant les wallons à un exode vers la France. La France pensait que ce débat méritait d'être ré-ouvert afin de donner à nouveau le choix aux Belges. Le Royaume-Uni avait évoqué (officieusement certes) un "échange" (!) Normandie/Belgique afin de sauver la face et garder un pied en France. Le peuple français estimait important de rappeler aux Anglais qu'ils n'étaient pas en position de force et qu'ils gagneraient sans doute à se montrer plus réalistes afin de faire progresser les négociations vers une paix que la France espérait. Une fois la Belgique prise des mains britanniques, La France lança des guerres de résistance rapidement. Ainsi la Belgique fut parfaitement libre de son avenir, et le Royaume-Uni reçu le message que la France souhaitait lui envoyer. Les escarmouches avaient les anglais finirent le 28 décembre 2008.

Image
Durant le mandat d'Ulysse, la France soutenu l'Allemagne dans sa libération face à la Suède, alors grande puissance du jeu. L'origine du conflit remontant à quelques mois auparavant où l'Allemagne avait envahi la Pologne et c'était retrouvé avec une frontière avec la Suède. Après avoir finalement vu l'Allemagne libérer des régions, la Suède accepta d'arrêter cette guerre et laisser l'Allemagne se libérer intégralement.

Image
C'est pendant le mandat de Papa Frantz que la France libéra le Languedoc, dernière région des mains des espagnols à l'aube des élections du congrès. Mais à cette époque beaucoup d'espagnols avaient infiltré les rang français et s'étaient présentés au congrès. Les français durent alors mettre en place différents moyens pour leurs barrer la route et les empêcher de venir en France.

Image
Au début du mois de mars, les français durent même mettre en place une partie de leur forum réservée aux français, preuve de la forte volonté des espagnols de prendre le contrôle du pays. Témoignage encore plus marquant durant le mandat de droopy32 où des postes furent créés rien que pour lutter contre les espagnols : deux Secrétaires d'Etat aux « Affaires espagnoles », l'un rattaché au Ministère des Affaires Etrangères et l'autre rattaché au Ministère de l'Intérieur. Et le 9 mars, l'Espagne s'attaqua à l'Aquitaine en profitant des multiples fronts, en Hongrie et en Indonésie (2 de nos grands alliés de PEACE). Par la suite, l'Espagne prit 2 autres régions tandis que le Canada se joignit à la fête en débarquant au Pays de la Loire. Mais cette incursion fut de courte durée puisque la Hongrie puis le reste de PEACE vint au secours des français et bouta hors de France l'Espagne et le Canada. Le 21 mars, les escarmouches avec les suédois prirent fin également.

Image
Le 7 avril 2009, la France adopta sa propre Constitution par référendum ainsi que le Conseil Constitutionnel composé des anciens présidents français. La France soutenu également l'Italie durant sa guerre avec l'Espagne. Un mini-BabyBoom vit également le jour, le 24 avril, grâce à un article de journal (dont flasckq ne se souvient plus) et une pub sur jv.com. Ce mini-BB ramena une centaine de joueurs. Mais à l'époque, c'était déjà considérable puisque le nombre de français ne dépassait pas 500. A la fin du mois d'avril, la tentative de TO des espagnols prit fin puisque ces derniers partirent en Belgique pour réitérer leur tentative sur un pays plus faible.

Image
Avant de partir les espagnols firent un dernier baroud d'honneur en tentant de TO la présidence du pays face à Matthieu Bonne. Fort heureusement, cette ultime tentative échoua. C'est à cette époque que le premier SM vu le jour et qu'Atlantis fut dissoute entre autre à cause de la guerre entre deux de ses membres : l'Allemagne et la Suède.

Le mandat de MoritanisBanned fut marqué par la guerre au côté des allemands contre les suédois évoqué précédemment. La France gagna cette guerre aux côtés des italiens, des allemands et des hongrois. Quelques temps après, la France libéra les 3 régions récupérées aux suédois pour les redonner aux allemands mais garda une région pour servir de tampon face à un retour éventuel des suédois ou des polonais.

Image
Le 13 juillet, la France, sous l'égide de mavie75, lança une attaque contre le Canada suivi par ses alliés iraniens et hongrois. Afin de protéger ses arrières, la France donna la Bretagne aux anglais pour éviter une contre-attaque. Pendant ce temps, les russes s'occupèrent des américains et aidèrent la France contre les canadiens. Afin d'aider leur allié canadien, les espagnols se lancèrent à l'assaut de la France le 23 juillet. A la fin du mois de juillet, la France contrôla plus de la moitié du Canada à l'aide des hongrois et des iraniens. Les français donnèrent alors certaines régions à leur allié anglais qui les avaient aidés. Le Canada fut alors partagé entre les vainqueurs le 06 août : Iran, France, Royaume-Uni, Hongrie.

Image
Voyant la France en difficulté face à l'Espagne, le Brésil intervenu en s'attaquant aux îles Canaries. Grâce à l'aide des brésiliens, la France contre-attaqua et alla s'emparer de la région la plus importante en Espagne : Asturies. La prise d'Asturies fut un coup de massue pour les espagnols. D'autant que l'Espagne vu son trésor national, le plus gros du jeu à l'époque, être volé puis récupéré par PEACE. La France prit Madrid, dernière région espagnole, le 20 août 2009. La France atteignit alors son apogée en possédant la moitié du Canada et la moitié de l'Espagne. A noter qu'à la suite de l'élection présidentielle, Nbatteur, vainqueur du scrutin, fut impeach le jour même de son élection et remplacé par meza. Et pendant ce temps, un second BB apparu qui fut la résultante d'un dossier sur jv.com et qui ramena énormément de joueurs en France (environ 10 000).

Image
Dès le début du mois de septembre, les canadiens et les espagnols commencèrent à se libérer. Le 1er septembre, Asturies fut reprise par les espagnols. C'est Yann Grapin qui remporta les élections présidentielles. Durant son mandat, il fit la paix avec le Canada et l'Espagne. A noter que c'est à cette époque que le journal du congrès a été mis en place ainsi que certains ministères. Alors que les russes et les colombiens étaient en pleine guerre contre les USA, la France, sur ordre de PEACE, due intervenir et attaquer les USA en raison de la perte d'initiative des russo-colombiens. Mais face à la puissance des USA, la France fut en difficulté. Par ailleurs, une nouvelle alliance fut créé le 26 septembre : EDEN.

Image
Durant les deux mandats de Lyne Faynel, des attaques de certains citoyens de PEACE sur la France et sa Présidente ainsi que le refus de notre pays à suivre une stratégie floue élaborée par certains pays de PEACE ont créé une crise diplomatique. Notre Présidente avait alors défendu la France face à ces attaques, et avait assuré notre liberté concernant nos actions militaires. Plusieurs gouvernements étrangers dont les Pays-Bas et l'Allemagne nous avaient officiellement déclaré leur soutien par rapport à cela, ainsi que beaucoup de citoyens à travers le monde. La crise diplomatique s'atténuait alors et de nombreux efforts furent faits. Une discussion fut alors engagée avec PEACE et nos alliés Hongrois et Serbes. Le 15 novembre, la France signa un traité de paix sans condition avec les USA et le Canada. Pendant ce temps, une guerre éclata entre l'Indonésie et la Malaisie, ce qui provoqua la déchéance de PEACE. La Malaisie étant un pays neutre, la France décida tout de même de soutenir ce dernier alors que l'Indonésie était membre de PEACE. Quelques jours après, une procédure de destitution fut lancée. Bien qu'elle échoua, Lyne Faynel décida de licencier deux acteurs de l'impeach qui étaient dans son gouvernement : Potier (Chef d'Etat Major) et OnlyPoker (MinSol). Ce qui provoqua les foudres de beaucoup de citoyens français.

Image
Le 4 décembre, suite à l'effondrement de PEACE, une nouvelle alliance fut créée : PHOENIX regroupant des anciens membres de PEACE. La France ayant décidé de ne pas de rejoindre l'alliance et de rester neutre. La veille de la création de cette alliance, la France fut attaqué par l'Espagne notamment pour se venger de l'affront fait au mois d'août où ils avaient été rasé. Les USA condamnant l'acte des espagnols, ne voulurent pas attaquer la France. Mais le 6 décembre tout bascula. Lyne Faynel, encore présidente avant la passation de pouvoir avec Luke Magitem, nouvellement élu, décida de voler les caisses de l'état soit plus de 3 000 G. La raison officielle de cet acte était de souder la communauté contre un ennemi commun à savoir elle. Officieusement, elle avait juste craqué des nombreux trolls qu'elle avait eu et elle décida de ragequit. De nombreuses actions ont été donc entreprises pour renflouer les caisses de l'Etat. De plus, alors que la France fêtait Noël, les USA décidèrent finalement d'attaquer la France, tandis que l'Espagne progressait en France. Le 31 décembre, l'Espagne prit la capitale française.
Modifié en dernier par Hitoyoshi le 07 déc. 2014, 16:39, modifié 18 fois.
Image

Avatar du membre
Hitoyoshi
Gouvernement
Messages : 9017
Enregistré le : 28 févr. 2010, 12:56
Profil IG : 2852992
Localisation : Noyal sur Vilaine

Re: [Lecture] Histoire de l'eFrance

Messagepar Hitoyoshi » 06 juil. 2015, 12:00

Image VS Image Image L'attaque anglo-macédonienne (Janvier 2015)
C'est donc après le retrait de Ruurk et son départ de l'eFrance en eGrèce, que HeavenJere fut élu président avec le soutien d'Eclypsia. Durant son mandat, il fit voter le don de 1 000 G à destination du MinSol pour la mise en place du Prêt-Don 'Babyfunding". La France en profita également pour se libérer.

Mais pourtant, durant un event, la Grande-Bretagne suivie par la Macédoine lancèrent un NE contre la France durant la dernière semaine du mois de janvier. Alors que la France réussit à contenir les anglais, les macédoniens qualifièrent cette guerre de TW. Cet event était également une mise à jour liés aux bonus de régions qui fut lancée par Plato : Ressources War. Cela permettait de répartir/choisir des bonus par région et donc permettre à certains pays de bénéficier de bonus plus diversifié et ne plus avoir le problème avec le rubber par exemple. Au même moment, la Pologne, ennemie de toujours, changea de camps et signa un MPP avec la France. Première en presque 8 ans de jeu.

Finalement une entente fut faite avec les anglais pour finir la guerre. Toutefois, la Macédoine, qui ne désirait pas en rester à la TW, n’a pas tenu ses engagements, brisant les accords par les mensonges. La situation révélée au grand public a provoqué la colère de plusieurs géants qui n’ont pas hésité à aider la France. Le MPP Polonais a forcé la Macédoine à abandonner ses provinces capturées en France, croyant pouvoir en rester à ses provinces Canadiennes. Vous pouvez retrouver l'historique des attaques ici.

Image Image Image VS Image Libération du Canada (Février 2015)
Cependant, les résistances Canadiennes (qui est un grand allié de la France) faisaient rages et c’est suite à un plan d’attaques synchronisées que la situation se renverse complètement au Canada. L’objectif était d’éjecter la Macédoine qui ne parvenait plus à résister. Ce qui fut fait assez rapidement avec le NE français en début de mois avec l'AS de l'Iran et les RW du Canada.

Mais le reste du mois fut beaucoup plus calme. Le mandat d'Elynnie fut tout de même assez tourmenté avec son impeach en raison de son inactivité et l'absence de "ligne directrice claire". L'impeach fut d'ailleurs proposé par un membre du gouvernement à savoir gigilatrik (MinSol à l'époque). C'est en voyant cette proposition au congrès qu'Elynnie demanda à ce que le congrès vote oui. C'est donc Salengro qui fit la transition encore une fois avec comme VP, gigilatrik.

C'est d'ailleurs au même moment que fut intégré le module "Dictatorship" permettant l'installation d'une dictature après avoir gagné la bataille du coup d'état et dépensé au préalable 200 00 FRF.

La Pompotature (Mars 2015)
Le mandat de gigilatrik fut surtout connu pour le coup d'état fait par les membres de Chillax le 1er mars 2015, donc 4 jours avant son élection. Profitant de ce nouveau module et trouvant en ce dernier un dernier baroud d'honneur, Chillax lança sa dictature. Plus connu sous le nom de la Pompotature en référence à son leader historique, Pomponette.

Bien sûr, une partie de la communauté désapprouva, ce qui scinda la communauté française en trois partie : pro-dicature, anti-dictature et ceux qui s'en foutait.
Une résistance fut alors mis en place notamment du côté d'Eclypsia dont sa tête de liste, Alexandre Debord.

Après une cohabitation difficile au sein de la communauté, qui n'en est pas ressortie grandie, la révolution fut lancée le 15 mars. Malheureusement, l'argent utilisé pour cette révolution venait directement de la MU de l'état. Le président fut donc accusé, par certains membres de la communauté, de vol. Il s'expliqua par la suite et remboursa de lui-même la somme qu'il avait utilisé à ses fins personnels pour lancer la révolution.

Le 18 mars, gigilatrik mit en place un référendum pour savoir si la France devait mettre un place une dictature préventive. Bien évidemment, après cet épisode, les citoyens votèrent non pour éviter de diviser à nouveau la communauté.

Une dizaine de jour plus tard, un nouveau référendum fut lancé concernant l'invitation de Pacifica (Finlande, USA, Russie, Taiwan) pour rejoindre leur alliance. Cette fois encore, les français refusèrent.

Vers la fin du mandat, il y eu quelques escarmouches avec les allemands mais les opérations n'allèrent pas plus loin. En effet, après un AS du Portugal sur les Pays Bas, l’opération devait consister à attaquer l’Allemagne avec le Portugal et la Suède. Cette opération est tombée en même temps que le reset de détermination des régions allemandes par la Pologne et la Hongrie. Le Portugal n’a finalement pas pu attaquer l’Allemagne, la Pologne lui coupant son seul accès possible, et du côté français, nous avons pris Rhineland, attaqué Hesse par erreur et donc volontairement perdu, avant de rendre Rhineland et d’attaquer Saarland, la Pologne et la Hongrie s’occupant de raser les dernières régions originelles allemandes. A noter que la Suède devait également être de la fête. Vous pouvez retrouver l'illustration du fail de l'opération Merkel ici.

Image Image VS Image Image L'opportunité du coup d'état en Angleterre et la création d'Orion (Avril-Mai 2015)
Durant le mandat de niceone30, la France profita du coup d'état organisé en UK et orchestré par Freegigi, soutenu par la MU portugaise, MEK.Tout commence par le coup d’État au Royaume-Uni (UK) le 11 avril. Il a été orchestré par MEK pour fêter le MEK DAY. Une MU anglaise fut donc récupérée par la MU portugaise. Et Freegigi en devint alors Commander.

Le Coup d’État étant pratiquement acté, la France contacta Freegigi afin de s'organiser pour raser l'UK. Freegigi avait prévu de NE le Portugal afin de faire perdre les MPPs communs aux anglais et que le Portugal puisse raser l'UK en passant par la Norvège. Il propose alors, au tout début, de nous laisser des régions en échange d'une petite location (histoire de rentabiliser le prix du coup d’État). Puis il se ravise et décide de partager l'UK en deux : entre la France et le Portugal. La France devant prendre Southeast of England, East of England, Londres et East midlands voire Northern Ireland. Le Portugal et la France ont donc lancé un NE contre l'UK.

Mais à la suite du coup d’État, les Allemands, voyant venir les portugais, décident de lancer une RW le lendemain aux Pays-Bas où étaient localisés les portugais. Voyant ces derniers perdre la région, Freegigi changea son vote et finit par voter non au NE contre le Portugal. Ces derniers eurent donc l'initiative mais ce sont eux qui perdirent les MPPs en commun avec l'UK. Mais ils ont pu tout de même lancer leur bataille contre l'UK car la RW n'était pas fini à la fin du NE.

De son côté Freegigi, lança un NE contre le Canada puis un AS sur la Bulgarie le 13 avril. Pendant ce temps, la France avait finalement décidé de voter Non au NE car les Portugais allaient perdre la région qui servait de frontière avec l'UK et que Freegigi avait changé son vote (Non au NE contre les portugais). Donc si la France attaquait à ce moment là, elle allait perdre les MPPs hongrois et serbe. Autant dire que la France n'aurait eu aucune chance. La France relança donc un NE contre l'UK, 1h30 après Freegigi. Ainsi, l'UK ne se retrouve plus qu'avec 2 MPPs : Thaïlande et Inde.

Le gouvernement contacta alors le MoD canadien, Xichael, au sujet de l'UK et du NE afin de savoir si Freegigi l'avait au moins prévenu de l'opération et de la perte de 3 MPPs (Serbie, Hongrie, Pérou). C'est alors que ce dernier dit que Freegigi ne l'avait pas tenu au courant et que son gouvernement en discutait justement. Il expliqua également la relation qui s'est construite avec l'UK dont l'aide de ces derniers lors du rasage de l'Albanie. Mais que l'UK ne serait jamais leur allié militaire en raison de la volonté du Portugal et de la France d'attaquer les anglais.

Le 14 avril, après que l'Allemagne ait mis hors course le Portugal, les allemands lancèrent un NE contre l'UK afin de limiter les prises françaises et aider leurs alliés anglais. Il y a alors 3 pays concernés par l'envahissement de l'UK : la France qui souhaite les raser et prendre des bonus, l'Allemagne qui souhaite protéger leurs alliés et le Canada, qui par l'intermédiaire de son dictateur Rylde, souhaite aider l'UK au nom d'Avalon. Xichael n'ayant apparemment pas pu transmettre le message, Rylde attaque donc le Pays de Galles alors que nous en avions besoin. Le gouvernement demanda donc à Xichael si la France pourrait récupérer les régions qui l'intéresse. Il répondit donc que les canadiens se battront côté anglais pour nous donner les régions même si Rylde dit le contraire. La relation entre nos deux pays étant très forte.

Le lendemain, le gouvernement envoie donc un message à Rylde pour lui demander de pas attaquer l'autre région dont nous avions besoin. En même temps, les allemands avaient pris les régions au Nord, les canadiens le Sud-Ouest et la France, le Sud-Est. Rylde ayant très mal pris cette guerre non voulue contre l'UK, alors son allié au sein d'Avalon, décide de ne pas écouter les requêtes du gouvernement français et attaque les régions que la France voulait et se justifiant de vouloir garder les régions jusqu'au retour de la démocratie anglais.

Ne voulant pas que la relation franco-canadienne se ternisse à cause de cela, le gouvernement décida donc de le recontacter pour "recoller" les morceaux surtout avec un MPP à renouveler. Dont certains congressistes, se sentant trahit, voulurent voter non. Le gouvernement démontra à Rylde que la France ne peut pas être tributaire du NE lancé par Freegigi et que la France a pour ennemi l'UK depuis déjà quelques temps et qu'il le savait très bien. C'est pour cela que la France fit en sorte de conserver ce MPP pour montrer que nous tenions toujours au Canada et que son attitude aurait pu avoir de plus lourde conséquence. Quelques jours après Freegigi et sa MU rendirent le pays aux anglais contre la modique somme de 400 000 cc.

En parallèle, la France créa une nouvelle alliance, Orion, avec la Colombie, l'Iran, la Suède, le Pérou, le Canada et le Portugal. Le Portugal étant sous dictature à l'époque, accepta de faire parti d'Orion. Mais suite à la chute de leur dictature quelques jours plus tard, ces derniers se retirent de l'alliance, préférant tenter d'entrer dans Asteria. Chose qu'ils feront plusieurs mois après. Le SG de l'alliance fut d'ailleurs français, en l’occurrence Hideyoshi Nicolas.

Pour son second mois à la tête de l'eFrance, niceone30 lança donc un référendum pour la validation de l'entrée ou non de l'eFrance dans Orion. C'est donc le 16 mai que les citoyens votèrent oui à 38 voix contre 15. Et quelques jours plus tard, le congrès vota favorablement (26 pour, 9 contre).

De plus lors d'un event, la France lança un NE contre l'Italie afin de faire profiter le maximum de français.

Image VS Image Un petit voyage en Corée (Juin 2015)
C'est lors du mandat de Carapicho que la France retenta un AS. Chose qui n'était pas arrivé depuis l'épisode des Philippines. Désireux de redonner un peu de pep's à la France, le gouvernement français lança donc un Air Strike contre la Corée du Sud le 12 juin 2015. Avec l'accord de Taïwan, la France prit 4 régions et parvint à les conserver durant la fin de son mandat assez tranquillement.

De plus, voyant l'Italie attaquer les Pays-Bas, la France décida d'intervenir pour aider les hollandais. Le gouvernement français vota alors un NE contre la Belgique avec succès et prit leurs régions avec leur accord (via une TW). Mais la France fut malheureusement bloquée par les allemands. Mais si cette imprévue n'a pas annulé les plans français, elle l'a simplement retardé car la France prévoyait toujours de libérer les Pays-Bas du joug italien. La France rendit alors les régions aux belges excepté celle qui servait de frontière avec le conflit. Le Canada se joignit donc à la fête et lança un Air Strike afin de contrecarrer les plans des allemands. La France en profita pour prendre la Vallée d'Aoste aux italiens.

Image Image Image Image VS Image Image Image Le retour de la médaille (Juillet - Août 2015)
Le mois de juillet fut malheureusement moins joyeux pour la France. En effet, dès le début du mandat d'Anoyan, le Chili décida de lancer un AS contre la France.
Profitant de cette attaque, la Corée du Sud se libéra, l'Italie lança un NE contre la France ainsi que les allemands.

Pour ne rien arranger une crise politique toucha également la France. Avec le manque d'activité de certains membres du gouvernement, il y eu un premier remaniement après à peine quelques jours. D'autant que le président lui même pensa à démissionner, ne se sentant pas prêt à gérer l'attaque du Chili. Après avoir été convaincu, ce dernier resta en place et nomma certains joueurs au gouvernement pour redresser la barre. Malheureusement suite à un coup de sang du président contre son propre parti, le 13 juillet, la Cosca décida de retirer l'ensemble de ses membres du gouvernement. Laissant donc le président refaire un second remaniement en plein gang-bang. Le gouvernement, composé que de quelques joueurs, fini donc en autogestion. Et les MoD étaient presque les seuls maîtres à bord avec le MinCom et le MinEco.

Mais voyant la menace du Chili arriver en France, la Slovénie se décida de réagir et d'aller renvoyer les chiliens dans la Manche. Ils demandèrent donc aux USA et à la Colombie de venir prêter main forte. Ces derniers s'exécutèrent donc et attaquèrent d'abord directement la France (pour les US et la Slovénie) et l'Italie (pour la Colombie) pour limiter le nombre de régions françaises que pourraient prendre les chiliens, les allemands et les italiens. Puis une fois qu'ils aient "rasé" la France, ils s'attaquèrent donc aux chiliens car les allemands avaient déjà battu en retraite. Puis au fur et à mesure, les chiliens reculèrent et à la fin du mois de juillet, la France fut à nouveau débarrassé des chiliens.

Le mois suivant fut consacré essentiellement à la reconstruction de la France économiquement. La France prêta l'Alsace aux Slovènes, et deux régions (la Bretagne et la Basse-Normandie) fut laissé aux Américains pour des petites batailles d’entraînements. Les taxes perçues dans ces régions par les Américains furent reversées à la France. Le 20 août 2015, le gouvernement d'Hideyoshi Nicolas lança un nouveau référendum pour savoir si la France devait rester dans Orion, cette dernière étant inactive et incapable de travailler tous ensemble. Mais pour préserver leur images, les français préférèrent rester dans l'alliance surtout après avoir été libéré par Asteria.

Image Image Image Image VS Image Image Image Image Image L'échec de la guerre en Espagne (Septembre 2015)

En début de mandat, Elynnie avait lancé une guerre contre l'Espagne afin d'aider nos alliés colombiens. Mais cette guerre ne s'est pas bien déroulée pour l'eFrance, la première bataille était simple et la France pu gagner facilement. Mais après cela, tout s'est compliqué. Les Colombiens ont lancé un second front contre le Venezuela et s'est fait battre sur les deux tableaux. Laissant la France seule contre les sapins. C'est pourquoi Elynnie demanda de l'aide aux américains qui attaqua l'Espagne et s'avança dans la péninsule ibérique. Mais cela n'empêcha l'Espagne de battra les français. L'Espagne fut alors soutenue par la Croatie, tandis que malgré les demandes de soutien, la France ne pu rivaliser contre eux. C'est pourquoi la France laissa l'Espagne avancer en territoire français.

Quelques temps plus tard, la Croatie décida d'attaquer également la France ainsi que l'UK. Voyant le NE anglais, les Canadiens et les Hongrois décidèrent d'attaquer à leurs tours les Anglais afin de venir en aide aux français. Au même moment, Elynnie lança un MPP avec les grecs sans leur consentement et ces derniers décidèrent, pour se venger, de combattre contre la France. Ce qui rendit plus difficile la libération future de la France contre ses envahisseurs.

Et pour ne rien arranger, deux autres pays se joignirent au gang bang, la Macédoine et la Corée du Sud.

Pendant ce temps là, le gouvernement fit à nouveau un référendum sur le départ ou non Orion. Mais le 6 octobre, le score fut sans appel : 64% de non.

Image Image Image VS Image Image Image Image Image La libération du gang bang (Octobre 2015)
Durant le mandat de Kannebankai, les USA et la Macédoine s’affrontèrent dans le nord du Canada (suite à l'AS de la Macédoine sur le Canada). Les USA voyant d'un mauvais œil la présence de la Macédoine à leur frontière, décidèrent donc de les attaquer pour les en déloger. Au même moment a eu lieu un AS de l'Argentine sur une autre région du Canada prise par la Macédoine (en réponse à l'AS Bulgare sur le Portugal qui a lieu en ce moment même). De plus, une tentative de coup d'état militaire a eu lieu en Suède par le groupe qui avait réalisé celui de la Finlande qui avait détruit le pays. Toutes ces batailles furent remportées ce qui fut une très bonne nouvelle pour la France et ses alliés. Puis au fur et à mesure, les membres d'Asteria réagirent et s'attaquèrent à la Croatie. Tandis que les USA se débarrassa des espagnols et des macédoniens, la France se libéra de la Corée du Sud et les slovènes se débarrassèrent des croates. A la fin du mandat, seul le front anglais continua.

Image VS Image Image Le sandwich, spécialité française (Novembre 2015)
Avec l'élection de Creon Mista, adoré par les belges, la guerre contre l'Angleterre se transforma en TW (Training War) après un vote du Congrès le 10 novembre.
Le 13 novembre, le dictateur albanis lança un NE contre la France mais aux vues des circonstances (attentat IRL en France), Colin (Dictateur de l'Albanie) annula son vote pour le reporter plus tard. Le 18 novembre, la TW avec l'Angleterre se termina. Par ailleurs Colin tenta de négocier une TW et récupérer des régions françaises pour des bonus mais le gouvernement français refusa.

Vers le 28 novembre, Creon Mista lança à nouveau une guerre contre la Belgique tout en sachant que l'Albanie, récent envahisseur du Canada, allait bientôt attaquer. Et ce qui arrive dès que la loi de NE contre la Belgique fut lancée. Et bien sûr, les anglais, encore eux, lancèrent un nouvel NE contre la France pour profiter de cela.

Image VS Image Image La Dictanoob (Décembre 2015)
Au début du mandat de Carapicho, ce dernier lança un reférendum pour savoir si la France devait se munir d'une dictature préventive. Sur les 79 votants, 56% votèrent non. Au même moment d’âpres négociations furent tentées avec Colin mais elles échouèrent toutes et la France se fit envahir par l'Albanie.
Mais les choses changèrent drastiquement le 12 décembre lors du coup d'état de Fusion et de l'Armée Impériale avec à sa tête HeavenJere et Alpha. Une résistance s'organisa donc encore une fois, comme ce fut le cas pendant la Pompotature.

Trois jours plus tard, un accord fut fait entre les dictateurs français et albanais, ce qui permit de mettre en place la libération de la France. Et au même moment la guerre avec les anglais prit fin. Mais dans la foulée, la Macédoine lança un AS (Air Strike) contre la France. La dictature s'organisa alors pour bouter les macédoniens hors de France et cela quelques jours plus tard.

Avec l'instauration de la dictature, le gouvernement en place démissionna car elle supportait pas les conditions imposées par la dictature. Ils basculèrent donc dans la résistance. C'est également tout naturellement que le gouvernement de la dictature fut construit autour du parti à l'origine du coup d'état, le Mouvement Bonapartiste. Heavenjere et Alpha s'échangèrent donc la place de dictature vers la fin du mois de décembre.
Image

Avatar du membre
Hitoyoshi
Gouvernement
Messages : 9017
Enregistré le : 28 févr. 2010, 12:56
Profil IG : 2852992
Localisation : Noyal sur Vilaine

Re: [Lecture] Histoire de l'eFrance

Messagepar Hitoyoshi » 28 nov. 2016, 19:11

Les anglais, on s'en lasse jamais (Janvier-Mars 2016)
Le mois de janvier fut placé sous le mois de la gestion du conflit avec les anglais sous la dictature d'Heaven. Il en fut de même avec le mandat de PolyMaX. A l'exception près que le mois de février mis fin à la dictature et à la libération des régions prises à l'UK durant la dictature d'Alpha et Heaven.

Il a fallu attendre le mois de mars et l'élection de gg_tk pour voir l'eFrance se réveiller. Le plus vieux parti d'eFrance en activité (Parti Koinmuniste) ayant fait élire son idole, cela fit revenir un certain nombre d'anciens joueurs. Suite à un vote anticipé du congrès, pendant une consultation du gouvernement, pour une guerre en UK, l'eFrance repris les armes. C'est d'ailleurs durant cette période que la Lituanie rejoignit Orion. Lors de cette campagne, la France a conquis 4 régions (SWoE, SEoE, West Midlands et East Midlands), les PaysBas 2 régions (EoE et London), les Lituaniens 2 régions (Northern Ireland et Wales) et la Suède 4 régions (Scotland, NEoE, NWoE et Yorkshire and Humberside).

Mais en raison d'une critique d'un certain nombre sur l'inactivité du président, ce dernier fut impeach deux jours après l'élection des congressistes. C'est donc le second de l'élection, PolyMax qui prit la tête de l'état. Mais les possessions anglaises furent perdues lors de l'intervention de la Croatie, l'Espagne, la Bulgarie et le Venezuela.

Salengro président ! (Avril 2016)
Après l'invasion d'un certain nombre de région par la Thaïlande, la Croatie et le Venezuela, un accord fut trouvé le lendemain de l'élection présidentielle afin de libérer la France. La libération fut rapide pour la Thaïlande et le Venezuela. Mais pour la Croatie, c'est la Roumanie qui intervenu en passant par la Suisse et récupérer les régions. A la fin du mois d'avril, La Roumanie rendit le Rhône - Alpes mais garda pour le moment les autres régions afin de faire barrage à l'Espagne.


Une nouvelle Resources War (Mai-Juillet 2016)
C'est à partir du 1er mai 2016 que débuta le nouvel event sur la redistribution des ressources dans le Monde. Cela démarra avec l'élection d'Alex en tant que président. Il fera d'ailleurs 3 mois d'affilé. Des TW furent donc organisées afin d'obtenir les ressources nécessaires. Les choix se portèrent sur l'Italie et l'Angleterre. C'est ainsi que tout le mois de mai fut consacré à cet event tandis que le mois de juin fut plus dans la gestion. A partir du mois de juillet, le nouveau module militaire a été mis en place permettant aux nouveaux joueurs d'avoir un vrai pouvoir sur les batailles.

Le retour de l'eFrance conquérante (Août 2016)
Il aura fallu attendre le mois d'août, et l'élection d'azaraliiii, pour voir un AS français sur l'Egypte en collaboration avec les Cubains et les Espagnols. Cette action militaire, réalisée avec le soutien de alliés a pour but d'occuper les régions qui servent de repli économique aux grecs. Une fois cet AS réussi, une attaque fut lancée sur l'Arabie Saoudite afin de récupérer des bonus. Suite à la réaction des grecs, la Bulgarie intervient pour les bloquer et laisser la France occuper les régions anciennement occupées par la Grèce. En dehors de ces actions militaires, rien de fut à signaler à partir une petite affaire interne sur des vols d'informations minimes.

Du rififi au pays des pharaons (Septembre 2016)
Le gain des territoires au Moyen-Orient permis de travailler les relations française avec les gouvernements de cette zone géographique. Mais l'Égypte refusa la TW proposé par le gouvernement de Gauthier80. L'Égypte s'étant par ailleurs libérée de l'Espagne. La question que se posa le Congrès et le Gouvernement fut alors simple : laisser les régions à l’Égypte ou les prendre. Sachant que la Grèce était engagée dans d'autres combats importants, l'Égypte ne devait recevoir aucun soutien. Un NE fut donc lancé pour voir l'attitude des égyptiens.

La réaction de l'Egypte ne s'est pas faite attendre, elle lança deux RW sur les colonies en Arabie Saoudite, et grâce à des CO égyptiens la France perdue ces régions. et la frontière que nous avions avec eux fut coupé, tuant dans l'oeuf le NE que nous avions lancé. Suite à la perte du NE égyptien, un NE sur l'Arabie Saoudite a été immédiatement lancé afin de reprendre les territoires en question et repartir à l'offensive. C'est au même moment qu'une proposition de Service Militaire aérien fut expérimentée par le MoD gibus69. Le 26 septembre, un accord de TW fut trouvé avec l'Egypte.

Une invasion, une ! (Octobre-Novembre 2016)
Après de longues semaines de TW avec l’Égypte, la France finit par lancer un NE contre l'Italie pour aider Israël à se libérer d'eux.
Mais presque dans la foulée, la France reçut un AS de la Géorgie sur les colonies en Arabie Saoudite ce qui amena à l'arrêt de la TW avec l’Égypte.
La France fut surprise par l'aide et la puissance de frappe de la Géorgie et se tourna donc vers la bataille contre l'Italie en TW.
Puis, avec un peu d'aide de leurs alliés, la France réussit à virer la Géorgie des colonies mais la Hongrie, qui venait aider les français, prit l'une des colonies françaises avec l'accord de ces derniers. Quelques jours plus tard, la France reçut un AS de l'Argentine qui prit la majorité des régions françaises.

C'est donc au mois de novembre, pour le second mandat consécutif de gibus69, que l'Argentine rendit certaines régions, pour se protéger de nos alliés (notamment la Roumanie qui occupe des régions du Canada frontalières de la Bretagne et des Pays de la Loire). La France récupéra donc également l'Ile de France et la Vallée de la Loire pour les bonus qu'elles contiennent. Mais le mois de novembre se résuma aux tentatives de libération infructueuse en raison d'un event de Plato qui retarda les plans de libération prévus initialement.

Le MinLulz est aux manettes (Décembre 2016)
C'est donc en cette fin d'année 2016, que les hostilités furent lancées contre l'Argentine avec l'aide de l'Espagne et du Royaume-Uni. L'Argentine essayant de lutter a vite été dépassée par cette multiplication de fronts. Certains eFrançais semblaient s'inquiéter que 2 anciens ennemis soit aujourd'hui en train de récupérer nos régions. Cette fois-ci, ce ne sont pas des envahisseurs mais bien des libérateurs. Le 16 décembre, plus de la moitié du pays était libéré. Quelque jours plus tard, la France fut totalement libérée. À la suite de combats acharnés et très coûteux, l'Argentine fut vaincue mais l'UK était affaiblie. Voyant cela, les USA se sont dit qu'envahir un pays qui a déjà beaucoup dépensé et qui est plus faible qu'eux était un challenge à leur portée. Ils en profitèrent donc pour inviter la Finlande et l'Irlande à la petite fête. Ce triste constat tient son origine dans notre opération de libération. L'Argentine avait choisi de se concentrer sur l'UK suite à leur NE pour venir en aide à la France.
Image


Retourner vers « Tutoriels Divers »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité